Après deux semaines de campagne législative:Les Républicains : tout feu, tout flamme

0
3270

Au terme d’une campagne haletante, les  166 candidats et suppléants positionnés sur la liste du Bloc républicain (Br) peuvent estimer avoir réussi leur mission. Dix jours durant, ils sillonné villes et hameaux pour mobiliser avec succès l’électorat dans le cadre des législatives du dimanche prochain.

Guerre d’idées, arguments percutants, différentes stratégies de ralliement, grands oraux, les leaders du Bloc républicain se sont prêtés au jeu  pendant la quinzaine de jours qu’a duré la campagne électorale du scrutin du dimanche 28 avril 2019. Dans les 24 circonscriptions électorales, les candidats en lice pour le compte du B.r ont rivalisé, dans le strict respect des règles définies par la Céna et celles de la Haac,  pour ce qui concerne la campagne médiatique :Tournées d’explications des derniers  développements de l’actualité sociopolitique nationale, caravanes motorisées, géants meetings d’explication des idéaux du parti et de son projet de société pour un parlement dynamique. A chaque étape, les candidats ont pu convaincre les militants, jeunes, femmes, sages et notables, dignitaires religieux, têtes couronnées, leaders d’opinion, acteurs socioprofessionnels, cadres à divers niveaux et autres curieux. Sans anicroches, les « libéraux » en course pour la 8ème  législature ont porté leur message d’espoir à l’ensemble de la population béninoise,  qui semble avoir mieux compris le contexte du scrutin du dimanche prochain. Pour beaucoup en effet, l’enjeu de cette élection, c’est d’éprouver les nouveaux textes législatifs issus des réformes politiques portées par l’actuel régime.

 

L’intérêt affiché des populations aux enjeux du scrutin

 

Contrairement à ce qui est agité à l’orée de cette campagne électorale, les populations n’ont cessé de prendre d’assaut les lieux habituels de rendez-vous électoraux et parfois même les abris de fortune pour écouter et échanger avec leurs interlocuteurs,  afin de mieux cerner les projets et ambitions que nourrit le parti du « cheval blanc cabré » pendant les quatre prochaines années au Parlement. Du Nord au Sud en passant par les zones électorales du Centre et celles de la partie méridionale du Bénin, la campagne électorale s’achève sur une note de satisfaction et d’engagement renouvelé. Les militants, confiants dans le caractère pacifique des élections du dimanche, ont promis de se rendre massivement aux urnes pour accomplir leur devoir civique. C’est à l’actif du régime du Nouveau départ. La  démocratie béninoise s’en sort grandie avec plus de maturité.

  1. G. D.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here