Après dix semaines de formation au Cenafoc:Les comptables des Epa décrochent leurs Cqc

0
667

Une soixantaine d’agents comptables nommés auprès des Etablissements publics administratifs (Epa) et des Institutions de la République viennent de décrocher leurs Certificats de qualification comptable (Cqc). Une cérémonie de remise de parchemins a été organisée à leur intention, jeudi 22 novembre 2018, au ministère des Finances.
Le ministère des Finances mise sur des ressources humaines de qualité pour atteindre les objectifs à lui assignés par le Chef de l’Etat. C’est d’ailleurs pourquoi il a institué, le 17 août 2015, la formation des agents comptables nommés auprès des Etablissements publics administratifs (Epa) et des Institutions de la République. La deuxième promotion est désormais opérationnelle pour une gestion efficace et efficiente des ressources publiques. Cela, après dix semaines passées au Centre national de formation comptable (Cenafoc).

La soixantaine, ces messieurs et dames ont renforcé leurs capacités dans plusieurs domaines avant d’être titulaires du Certificat de qualification comptable (Cqc). Il s’agit de la comptabilité générale de l’Etat, de la comptabilité des matières, de la reddition des comptes, des procédures d’exécution des dépenses publiques, du règlement général sur la comptabilité publique. A cela s’ajoutent l’élaboration des budgets et des états financiers des Epa, des fondamentaux de la Lolp et de ses textes d’application, la nomenclature budgétaire de l’Etat et les marchés publics. Selon le directeur du Cenafoc, l’institution du Certificat de qualification comptable (Cqc) vise la promotion de la bonne gouvernance au sein des offices et entreprises publiques et autres institutions de l’Etat.



Herbert Medo a d’ailleurs remercié le gouvernement pour avoir autorisé cette initiative et émis le souhait qu’un module complet soit dispensé aux récipiendaires sur les impacts fiscaux des différentes réformes engagées en République du Bénin. Ceux-ci, par la voix de leur porte-parole, ont rassuré que les ressources publiques mobilisées dans le cadre de cette formation ne sont pas perdues. « La préoccupation du gouvernement d’investir dans le capital humain produira les effets escomptés », a-t-il souligné. Pour finir, ils ont pris l’engagement de mettre la plus-value acquise lors de cette formation au service de leurs structures respectives.
Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here