Après la descente des ministres Tonato et Séidou:Les jardins de Houéyiho et Missèbo retrouvent leurs éclats

0
2379

Deux semaines après la descente des ministres José Didier Tonato du Cadre de vie et Alassane Séidou de la Décentralisation, les espaces verts de Houéyiho et Missèbo respirent à nouveau. Ces jardins publics transformés en dépotoirs de déchets ménagers sont désormais fréquentables. C’est le constat fait par notre équipe de reportage, samedi 21 septembre 2019.

Fleurs bien taillées, espace vert propre, de plus en plus resplendissant et dépouillé de toutes ordures ménagères. C’est le nouveau visage que présentent les jardins publics de Houéhiyo et de Missèbo. Il sonnait environ neuf (09) heures, samedi  21 septembre 2019, quand nous descendus dans le treizième (13) arrondissement de Cotonou où  se trouve le jardin public de Houéyiho. Sévérin Essè, jardinier en charge de l’espace vert se reposait, à l’intérieur après avoir accompli son devoir qui consistait à rendre propre les lieux. Il nous a expliqué que juste après le passage des ministres, la mairie de Cotonou a procédé, le lendemain, à l’assainissement du site. « Les poubelles installés le long du jardin sont désormais régulièrement vidées et il n’y a plus de dépôt d’ordures ménagères », raconte-t-il. En effet, ils sont deux à être engagés une semaine avant le passage des ministres pour l’entretien de cette place publique. Les jardiniers sont censés être sur les lieux de huit (08) heures à dix-sept (17) heures pour l’entretien, mais également pour faire en sorte que l’infrastructure ne soit pas polluée par les riverains ou les usagers qui  la fréquentent. « Quand les gens entrent à l’intérieur du jardin, nous les renvoyons afin qu’ils ne piétinent pas les gazons. Les gens peuvent s’assoir sur les bancs publics séparés par des grillages qui ne permettent pas d’avoir accès à l’intérieur du jardin », explique Sévérin Essè. Le jardinier nous confie également que son collègue et lui sont provisoirement responsabilisés pour l’entretien de l’espace vert de Missèbo situé dans le 6ème arrondissement de Cotonou. « En réalité, nous sommes mandatés pour assurer l’entretien de l’espace vert de Houéhiyo, mais pour le moment, nous faisons de l’alternance pour l’entretien des deux jardins en attendant le recrutement de nouvelles personnes pour nous appuyer dans notre tâche quotidienne » informe notre interlocuteur qui estime qu’une fois le recrutement fait, le Jardin de Missèbo sera davantage attrayant.

 

Des difficultés à

surmonter

 

Pour mieux accomplir leur tâche, le jardinier Sévérin Essè confie qu’ils sont dans le besoin de matériel de travail. La preuve, les raccords pour faciliter l’arrosage des fleurs et du gazon ne marchaient pas au moment où nous faisions notre constat. « A l’heure actuelle, il faut avouer qu’il pleut beaucoup et nous bénéficions donc de l’eau de pluie…  Des personnes sont déjà venues voir le système d’irrigation, et elles nous ont promis que dans quelques jours, ça devrait fonctionner », explique-t-il. Toutefois, il propose qu’en dehors des jardiniers, il faudrait des gardiens, de jour comme de nuit pour mieux surveiller l’espace public. Jean-Marc Mèdétadji, Chef quartier de Houénoussou dans le 13ème arrondissement de Cotonou, reconnaît qu’il y a eu un dysfonctionnement ayant conduit à l’insalubrité observés il y a quelques jours. L’élu local parle d’actes de sabotage organisés par certaines personnes. Jean-Marc Medetadji renseigne que les autorités compétentes ont été saisies et savent désormais à quoi s’en tenir.  « J’ai toujours milité pour que le jardin public de Houéyiho fasse notre fierté dans le quartier. Beaucoup d’actions ont été menées de notre part et nous continuons de réfléchir pour apporter notre appui. Récemment, nous avions décidé que les premiers samedis de chaque mois, une matinée de salubrité soit organisée dans le quartier. A cette occasion, le jardin sera également pris en compte. Nous ferons vivre ce jardin » promet le Chef Quartier Jean-Marc Medetadji.

 

Marcus Koudjènoumè

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here