Après le rejet de leurs dossiers de candidatures:Le Frd se reconstitue pour quel combat ?

0
605
Les partis de l’opposition réunis au sein du Front pour la restauration de la démocratie, après avoir déçu l’attente de ses militants dans le cadre du dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle, tente de colmater les brèches. Pour justifier son absence à ce scrutin, le parti organise une conférence de presse ce mardi 16 février 2021.
Obsédé par le départ du président Patrice Talon du pouvoir par des moyens anti constitutionnels, le Front pour la restauration de la démocratie, n’a pas pu fédérer les énergies dans la perspective de la Présidentielle du 11 avril 2021. Au finish, le Front n’a pas pu proposer une alternative à ses militants, mais plutôt a été le théâtre d’une scène décevante avec en toile de fond le départ de certains de ses membres en l’occurrence le parti ‘’Les démocrates’’. En effet, au lieu de suivre les consignes du front et s’aligner derrière le duo présidentiel qu’il a proposé, Eric Houndété et les siens ont fait l’option de se désolidariser du front et en présentant son candidat à ces élections. Après avoir échoué à la première étape de l’examen des dossiers pour défaut de parrainage, les différentes composantes du front pour la restauration de la démocratie ont décidé de se mettre à nouveau ensemble. Mais pour quel combat ? Si ce n’est de chercher les voies et moyens permettant de saboter le processus électoral. Cela, sous prétexte que les élections présidentielles ne sont pas inclusives. Or, le chef de l’Etat, lors de ses différentes sorties a donné l’assurance de faire de cette échéance électorale un moment de fête. A cet effet, les instructions ont été données aux deux grandes chapelles de la mouvance de donner le parrainage aux leaders politiques qui le désireraient sur la base d’une demande formelle et d’un projet de société. Malheureusement, ni le candidat du Front, ni celui de ‘’Les démocrates’’ n’a pu respecter cette exigence du Code électoral. Cependant, ils ont déclaré leur candidature en duo et en tenant compte de la caution de cinquante (50) millions de francs Cfa.  Après donc le rejet de leurs dossiers par la Commission électorale nationale autonome pour pièce manquante, ils multiplient les initiatives pour faire croire à l’opinion que l’élection présidentielle est exclusive. Cette incohérence dénote de l’incapacité du front de s’organiser pour une alternance crédible.
 AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here