Après l’incendie d’un poste de douane à Bodjécali:Force de l’ordre et populations fument le calumet de la paix 

0
2728
  • Le premier adjoint au maire de Malanville, Ousmane Zibo Gouda, et le Secrétaire général de la mairie ont  réuni, le samedi 1er février 2020, à la salle de réunion de l’administration communale, les agents des douanes, ceux de la Police républicaine et une partie de la population de Bodjécali autour d’une table de négociation. Cette rencontre qui fait suite à l’incendie du poste de douane de Bodjécali par des manifestants en courroux, vise à ramener le calme dans cette localité.

Au cours de cette séance, le receveur des douanes de Malanville a rappelé aux populations la gravité de leur acte et les risques qu’elles encourent. « En toute circonstance, force doit rester à la loi », a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, il en a profité pour inviter les populations à s’acquitter de leurs taxes, impôts et autres droits de douanes en vue de permettre à l’Etat d’avoir les moyens pour poursuivre le développement réel amorcé depuis 2016. «Acquittez-vous de vos différentes taxes afin d’éviter les déconvenues, car les fraudes n’arrangent guère l’économie nationale », a-t-il souligné. Prenant la parole, le premier  adjoint au maire  a  fait certaines mises au point pour calmer  les protagonistes. A l’issue de la rencontre, le calme est revenu et les activités ont repris. Il faut rappeler que c’est  l’arraisonnement,  le samedi 1er février 2020,  par les agents des douanes en poste à Bodjécali, d’un conducteur de tricycle, transportant des bidons remplis d’essence de contrebande qui a été à l’origine des troubles. Cette interpellation a révolté une partie  de la population, qui, sans ménagement,  a mis feu au  poste avancé des douanes de Bodjécali, situé entre le fleuve Sota et Monkassa, dans la Commune de Malanville.

 

Zéphirin Toasségnitché (Coll. externe)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here