Apurement des créances de la Ceb:Le gouvernement sauve la Sbee

0
436

La Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) a désormais la possibilité de solder ses dettes à l’égard de la Communauté électrique du Bénin (Ceb) et autres fournisseurs. Elle vient de bénéficier d’un appui du gouvernement pour éponger son passif.

Le gouvernement sauve la Société béninoise d’énergie électrique du gouffre d’endettement à l’égard de la Communauté électrique du Bénin (Ceb). Le mercredi 28 novembre 2018, il a marqué son accord pour l’octroi de garantie dans le cadre d’un concours bancaire. En effet, en vue de mettre fin à sa difficulté de trésorerie, la Société a sollicité du Gouvernement, l’autorisation de réaliser un concours bancaire de 27 milliards de Fcfa auprès de banques de la place. Cette somme servira à l’apurement total des dettes de la Sbee vis-à-vis de la Ceb pour un montant de 16 milliards de Fcfa, au paiement intégral des dettes de la Sbee vis-à-vis de ses autres fournisseurs, pour un montant de 11 milliards de Fcfa. Pour le remboursement à bonne date de cette dette, la Sbee ouvrira un compte séquestre alimenté mensuellement à concurrence de 500 millions de Fcfa.Sa capacité à supporter le poids de l’endettement ne sera donc pas affectée par le concours bancaire sollicité.



A travers cette opération, le Bénin se met totalement à jour à l’égard de la Ceb, conformément aux conclusions de la séance de travail tenue à Lomé, au Togo, le 27 novembre 2018, entre les deux Chefs d’Etat et invitant les deux pays à mettre en place leurs garanties respectives au plus tard le 31 décembre 2018. A travers la résolution de cette crise, le gouvernement Talon affiche ainsi sa crédibilité auprès de ses partenaires et surtout de la Ceb.



Avec cet engagement, la crédibilité de la signature du Bénin est ainsi marquée.L’apurement des dettes des fournisseurs locaux est un nouveau souffle pour ces entreprises. Le gouvernement ne s’est pas arrêté à l’octroi de la caution de l’Etat. Il s’est assuré d’un bon mécanisme de remboursement qui ne saurait être préjudiciable à l’entreprise. C’est l’amorce du renouveau et de la restructuration de la Sbee en vue de sa modernisation conformément à la nouvelle dynamique en cours dans ce secteur.

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here