Audition publique à la Haac:Les responsables de « Soleil Fm » mis en demeure

0
3597

Les responsables de « Soleil Fm » ont été mis en demeure hier jeudi 17 octobre 2019 à l’issue d’une audition publique à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac).

Cette audition publique fait suite à une auto-saisine de la Haac contre « Soleil Fm » après la diffusion le mardi 15 octobre 2019 d’un reportage de son correspondant à Parakou sur des faits qui se sont déroulés le même jour à Tchaourou. Rappelant les faits, le Conseiller Bastien Salami, président de la commission Carte de presse, éthique et déontologie a dit : « Dans ledit reportage, le correspondant a indiqué que le député Adam Bagoudou a été pris à partie lors de la cérémonie de huitaine de sa tante à Tchaourou, quartier Ayégoun. Il a précisé que la tension se serait apaisée avec le départ du député et ses accompagnateurs, avant d’ajouter que les élections législatives du 28 avril 2019 ne se sont pas déroulées dans la Commune, le matériel électoral ayant été entièrement saccagé. Le reporter a fait observer que le bilan des violents affrontements post électoraux n’a pas été fait à ce jour. Il a pour finir, mentionné que la 1ère Vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mariam Talata Zimé, aurait été éconduite à Tchaourou après un tête-à-tête avec le roi de la localité ». Pendant cette audition, les responsables de l’organe de presse ont déclaré que le but visé par la diffusion du reportage n’est rien d’autre que d’informer la population. Ils ont précisé que l’élément incriminé a fait l’objet de filtrage avant diffusion. Ainsi, en publiant des informations incitant à la violence, la Haac reproche à la radio la violation des dispositions contenues dans l’article 2 du Code de déontologie de la presse béninoise, celles des articles 16 et 17 de la Convention signée avec la Haac et celles de l’article 211 du Code de l’information et de la communication. A travers la Décision n°19-062/Haac du 17 octobre 2019, la plénière a mis en demeure les responsables de la radio de respecter les dispositions des articles 211 du Code de l’information et de la communication, 16 et 17 de la Convention signée avec la Haac et de l’article 2 du Code de déontologie de la presse béninoise ». En cas de non-respect de la présente décision, la radio s’expose aux sanctions prévues par les textes en vigueur.

 

Ap Pdt Haac

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here