Home Uncategorized Autonomisation des femmes et dividende démographique : Le Bénin lance le projet...

Autonomisation des femmes et dividende démographique : Le Bénin lance le projet Swedd demain

0
1835

Le Bénin lance demain jeudi 27 juin 2019 le Projet d’autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel (Swedd). En prélude à ce grand rendez-vous qui va rassembler les acteurs du projet, le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, a levé un coin de voile sur l’intérêt du Swedd pour le gouvernement et les principaux résultats attendus. C’est à travers une interview accordée à votre journal. Lire ci-dessous, l’intégralité de l’entretien.

Le Matinal : Monsieur le Ministre, veuillez nous rappeler ce que c’est que le projet Swedd

Abdoulaye Bio Tchané : Le projet Swedd qui est une traduction en Anglais du Projet d’autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel. C’est un projet qui est destiné justement à soutenir l’autonomisation des femmes, encourager les pays qui adhèrent à ce projet à saisir les opportunités que présentent les dividendes démographiques. Nous avons décidé, sur instruction du Chef de l’Etat, d’adhérer à ce projet-là. Cela a été une démarche très forte puisque le Chef de l’Etat a assisté à un sommet des Chefs d’Etat des pays qui y ont adhéré. Je vais rappeler qu’il y a sept pays aujourd’hui de l’Afrique de l’Ouest, dont le Burkina Faso, le Niger et le Sénégal. Nous sommes le septième pays. C’est un projet important par sa taille parce qu’il bénéficie d’un don de la Banque mondiale de cinquante milliards de francs Cfa. C’est un projet qui va véritablement soutenir dans notre pays l’autonomisation surtout des jeunes filles, des jeunes femmes qui ont des besoins importants comme nous le savons.

Quel est l’intérêt d’un tel projet pour le gouvernement ?

Pour le gouvernement béninois, c’est un projet très important. D’abord, parce qu’il s’occupe d’une frange de notre population qui est très importante, les femmes, les jeunes femmes. Ensuite parce qu’il va s’attaquer à un problème important pour nous qui est celui des dividendes démographiques. C’est-à-dire comment, pour nous, saisir le fait que notre population est très jeune et résoudre des problèmes qui nous empêchent de saisir cette opportunité-là de la jeunesse de notre population notamment en matière d’éducation, de santé et de santé reproductive. Donc, c’est pour cela que dès que nous avons eu connaissance de ce projet, bien que nous ne soyons pas un pays du Sahel, le chef de l’Etat a tenu qu’on puisse y adhérer et il a fait tout pour cela.

Quels sont les principaux résultats attendus du Swedd au Bénin ?

Les résultats attendus de ce projet sont très importants. A travers ledit projet, nous allons cibler plus de trois millions et demi de nos compatriotes, surtout les jeunes et femmes comme je l’ai indiqué. Donc, nous allons pouvoir nous attaquer à des problèmes comme la scolarisation. Beaucoup de jeunes filles vont bénéficier de bourses pour accéder à des formations techniques et professionnelles. D’autres vont avoir des formations pour saisir des opportunités professionnelles, notamment dans l’entreprenariat. D’autres encore vont pouvoir être assistés sur des sujets aussi importants que la santé prénatale. Nous avons des formations qui seront offertes aux sages-femmes afin qu’elles puissent assister davantage des femmes. Cela nous permettra de résoudre tous ces problèmes auxquels nous sommes confrontés et permettre à notre pays de saisir la chance que représente notre population et la plus jeune franche de la population.

Quel sens faut-il donner à la cérémonie du 27 juin ?

C’est une cérémonie solennelle qui va marquer le lancement de ce projet, car juste après, nous allons pouvoir opérationnaliser le projet et commencer par résoudre les problèmes pour lesquels sont destinées les ressources que nous avons pu mobiliser. Elle montrera à nos partenaires que nous sommes prêts au niveau de la partie nationale à commencer l’exécution du projet.

Propos recueillis par Océan fm et Le Matinal

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here