Autorisation d’adhésion du Bénin à la Convention d’Unidroit:Un pas décisif vers le rapatriement des biens culturels (Le ministre Orounla satisfait de l’acte des députés)

0
2085

Le Bénin vient de franchir un nouveau pas vers le rapatriement de  ses biens culturels. Hier lundi 27 janvier 2020, les députés ont autorisé l’adhésion du pays à la Convention d’Unidroit sur les biens culturels volés ou illicitement exportés, adoptée à Rome le 24 juin 1995. Le rapport bien détaillé par le président de la commission des affaires sociales, de l’éducation et de la culture, Aké Natondé et son rapporteur, Chantal Ahyi, a été approuvé par la plénière.

Selon ledit rapport, la Convention d’Unidroit est la seule convention internationale à laquelle le Bénin ne fait pas partie jusqu’à ce jour. Or, il s’agit d’une convention importante dans le dispositif international de protection des biens culturels en ce qui concerne notamment les situations de vol, d’exportation et d’achat des biens culturels. L’adhésion du Bénin revêt un intérêt juridique, car il a déjà adhéré à la quasi-totalité des organismes internationaux qui consacrent des règles de droit international sur la protection des biens culturels. Cette adhésion revêt aussi une importante politique considérable en l’état actuel de ses relations internationales et des revendications qu’il a officiellement formulées pour la restitution de ses biens culturels se trouvant dans les musées publics et autres collections privées en France. L’adoption de cette convention a été faite à la grande satisfaction du ministre de la Communication, Alain Orounla, représentant le gouvernement.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here