Autorisation de la phase complémentaire pour le réseau routier:Une chance pour la réfection des pistes et routes classées

0
4304

La Phase complémentaire du Programme d’urgence de réfection des pistes rurales et de routes classées, au titre de la campagne 2018-2019 a été autorisée par le Conseil des ministres en sa séance du 19 décembre 2018.

Au titre de la campagne 2018-2019, des pistes rurales et des routes classées seront réfectionnées afin de permettre une bonne circulation des personnes et des biens. Il s’agit d’un linéaire total de 3.510,608 km. Cette phase vient compléter celle dont les travaux sont en cours et portent sur 7.419 km. Elle concerne les départements de l’Atlantique, du Mono, de l’Ouémé et du Plateau, et porte sur des pistes en état de dégradation avancée nécessitant des travaux  en urgence. Les travaux se feront par la contractualisation avec diverses entreprises, pour un linéaire de 3.172,202 km de pistes.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Il y aura également la réfection en régie de 338,406 km de pistes par les Directions départementales des Infrastructures et des Transports concernées. Le Ministre des Infrastructures et des Transports est autorisé à prendre acte du désistement du Bureau Afec attributaire du lot H des prestations de contrôle et de surveillance des travaux de la phase initiale. Egalement, il aura à procéder à son remplacement par le bureau Ingex Sarl. Cette décision de remplacer le bureau de contrôle défaillant est la preuve que le gouvernement suit les chantiers lancés à la lettre.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Il est important de saluer la méthode du gouvernement qui s’appuie sur une bonne planification afin de mieux exécuter les travaux, puisqu’à la phase initiale s’ajoute aujourd’hui une deuxième qui porte le tout à plus de 10 km de pistes ou routes classées à réfectionner. Il est à noter que la contractualisation avec diverses entreprises pour exécuter ces réfections est une bonne nouvelle pour les entreprises et constituent des opportunités d’emplois pour la population béninoise.

 

Armel Nelson Avademey

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here