Autorisation des manifestations des femmes du Mfbp:Sacca Lafia et le préfet Codjia font plier Atrokpo

0
940

Les manifestations du Mouvement des femmes béninoises pour la paix (Mfbp) auront lieu à Cotonou demain, samedi 31 octobre 2020. Déférant aux instructions du préfet par intérim du Littoral, Jean-Claude Codjia, et du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, le maire de Cotonou, Luc Atrokpo, a levé, à titre exceptionnel, la mesure d’interdiction provisoire sur toute l’étendue du territoire de la Commune  de Cotonou, de diverses manifestations.

La mesure portant interdiction des rassemblements et des manifestations publiques à caractère festif, revendicatif et politique à Cotonou est levée à titre exceptionnel pour les manifestations du Mouvement des femmes béninoises pour la paix (Mfbp). La décision a été prise par le maire de Cotonou Luc Atrokpo qui, dans la même journée du 28 octobre 2020, a interdit, jusqu’à nouvel ordre, sur toute l’étendue de sa Commune, les manifestations et rassemblements. « Est levée à titre exceptionnel, au profit du Mouvement des femmes béninoises pour la paix qui projette organiser des manifestations le samedi 31 octobre 2020 de 09heures à 12 heures, la mesure d’interdiction provisoire de tout rassemblement et de toutes manifestations publiques sur toute l’étendue du territoire de la Commune de Cotonou », peut-on lire dans le 1er article de l’arrêté municipal. La levée de la mesure a été prononcée par l’édile de Cotonou suite aux instructions reçues du préfet du Littoral par intérim, Jean-Claude Codjia, et du ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia. En effet, les deux autorités ont demandé au maire de surseoir à sa mesure afin de permettre aux femmes du Mfbp d’organiser leurs manifestions. Cependant, le maire doit prendre les dispositions appropriées en liaison avec le Directeur départemental de la Police républicaine et les départements respectifs de la mairie en vue de l’encadrement et du déroulement des manifestations conformément aux règles en vigueur. Déférant à ces instructions du préfet et du ministre, le maire Luc Atrokpo a, dans son nouvel arrêté enjoint à ses adjoints, aux chefs d’arrondissements, aux commissaires d’arrondissements et au directeur de la Police municipale, l’application stricte de la mesure prise et surtout le respect des mesures édictées contre la propagation du Covid-19.

 

Serge Adanlao

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here