Avant l’étude du Bge 2021:Les députés s’imprègnent du contenu  

0
604

Le contenu de la loi de finances gestion 2021 a été passé aux peignes fins au Palais des gouverneurs à Porto-Novo grâce au financement du Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) à travers l’appui technique du Projet d’appui au renforcement des capacités du Parlement et des Organes de gestion des élections (Parcpoge).

Les députés connaissent désormais les caractéristiques du Budget général de l’Etat (Bge) exercice 2021. A l’initiative de l’Unité d’analyse, de contrôle et d’évaluation du budget de l’Etat, les élus parlementaires ont reçu dans sa plénitude le contenu de la loi de finances. Cet atelier a pour objectif général de mettre à la disposition des députés les éléments d’analyse du projet de loi de finances gestion 2021 en vue de renforcer leurs capacités pour une meilleure compréhension des documents de programmation budgétaire et d’accroitre leurs connaissances en finances publiques. Il vise aussi à attirer leur attention sur les enjeux économiques et géopolitiques qui ont un impact sur les priorités de l’Etat au titre de l’année 2021 et à accroître leurs performances en matière de lecture et d’examen du projet de loi de finances, gestion 2021. Quatre communications ont été abordées au cours de cet atelier. La première, présentée par le directeur de la CAi/An, Célestin Hossou, a abordé l’analyse du point d’exécution à mi-parcours du budget 2020 et présentation des grandes masses du Plf gestion 2021. La deuxième communication assurée par le Consultant Grégoire Balaro, énonce le cadrage macro-économique et la pertinence des prévisions budgétaires 2021. La troisième communication présentée par le directeur de l’Unaceb, Richard  Sinsin, est relative à l’analyse transversale du budget de l’Etat gestion 2021 par rapport aux exigences des Objectifs de développement durable (Odd). Et enfin la 4èm communication présentée par la consultante Christine  Eyébiyi Houssou, porte sur la présentation et l’analyse des dispositions fiscales contenues dans le projet de loi de finances gestion 2021. Tout est enfin prêt pour le lancement des auditions publiques devant recueillir les doléances des Centrales et Confédérations syndicales, ainsi que celles du Conseil privé des investisseurs du Bénin (Cipb) avant l’ouverture du passage des ministres et des présidents d’institution de la République pour la défense des budgets sectoriels devant la commission budgétaire.

 

Martial Agoli-Agbo (Corresp. Ouémé-Plateau)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here