Berge lagunaire de Gbogbanou et Tokpa:Le reprofilage après la libération

0
2401
La première phase de l’assainissement de la berge lagunaire de Cotonou a démarré quelques jours après la destruction des points noirs. Le constat est patent derrière l’école maternelle, primaire publique du Nouveau pont. L’espace libéré reçoit déjà un coup de reprofilage.
Les usagers de la berge lagunaire de Cotonou peuvent enfin circuler librement sur la berge et respirer l’air sain. Ils n’ont plus de raison à rechigner pour accéder aux marchés Tokpa, Gbogbanou et Missèbo. L’opération d’assainissement de la berge est entrée dans sa phase active. Après la libération de la zone, le Génie militaire a entamé les travaux de reprofilage de la voie en terre jaune. Les populations riveraines s’en réjouissent. C’est le cas de Franncis Mihami, habitant au quartier Missèbo depuis une quarantaine d’années. Pour lui, il y a un assainissement qui est fait sur la berge lagunaire. Les ordures sont débarrassées et la voie est reprofilée. Ce n’était pas dans cet état il y a quelques années. « L’air s’est amélioré depuis que les ordures ont été débarrassées. Si on dit à quelqu’un qu’il y avait des ordures sur cet espace il y aura du mal à le croire.
Aujourd’hui, la berge est déblayée. Il n’y a plus d’ordure. », s’est-il réjoui. En effet, les populations se trouvant sur la berge lagunaire de Cotonou vivaient dans une insalubrité chronique et dans de mauvaises conditions d’hygiène. Plusieurs gouvernants ont tenté sans succès d’assainir la zone. « Le président Talon est en train de rectifier le tir. Il faut lui tirer chapeau. Je pense qu’il faut aimer son pays pour vouloir améliorer les choses », a reconnu le septuagénaire. Exerçant dans le milieu et témoin du désastre, la directrice de l’Ecole maternelle publique Nouveau pont préconise la propreté aux alentours de l’école. « En dehors des ordures, il y a la fumée qui nous perturbe parce que les usagers du marché brûlent les invendus et la fumée nous indispose », a déclaré Nadia Lèkè épouse Jonhson. Pour ce faire, elle invite le gouvernement à prendre à bras-le-corps la question d’hygiène à Missèbo. « L’assainissement de la berge lagunaire est vraiment louable. On travaillait dans du bruit. Actuellement, tout est calme autour de l’école. Entre-temps, de 12h30 à 15h, c’est l’évangélisation autour de l’école. Franchement, avec le dégagement de la berge, nous travaillons maintenant dans la tranquillité. C’est vrai, on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Cela fait mal pour certaines personnes, mais pour d’autres, on se réjouit énormément. Les parents d’élèves apprécient également cette action du gouvernement », a fait savoir la directrice de l’école maternelle publique Nouveau pont.
Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here