Bilan de la 3ème  mandature de la décentralisation:Les réalisations des Mairies  PRD forcent admiration

0
1147

( Le PRD  reconnaissant au gouvernement Talon pour  son  soutien)

Dans quelques jours la troisième mandature de la décentralisation au Bénin prendra fin. Le processus de renouvellement des conseils communaux et municipaux  pour la quatrième mandature est en cours.   Porto-Novo, Akpro-Misserete, Ifangni, Sèmè-Podji, Sô-Ava et Adjarra, communes dirigées par des maire membres du Parti du renouveau démocratique (PRD) figurent sans aucun doute parmi les communes bien gouvernées eu égard au bilan récemment présents par chacun des Maires qui dirigent ces Communes. Il s’agit du Maire de Porto-Novo, Emmanuel Djima Zossou, du Maire d’Akpro-Mksséré, Michel Bahou, du Maire d’Adjarra, Michel Honga, du Maire de Sèmè-Podji, Charlemagne Honfo, et du Maire de Sô-Ava, Sergio Hazoumè. Il suffit de prendre connaissance de chaque bilan contenu dans un document de façon détails et visible sur le terrain pour ce qui concerne les infrastructures sociocommunautaires. Le nouveau projet société du Parti du renouveau démocratique (PRD) n’est pas de la démagogie. Elle n’est que le reflet des problèmes que vivent les populations béninoises et auxquels il faut trouver des solutions. Le PRD en a l’expertise et il en a donné les preuves en dépit des ressources limitées.

 

Quels bilans peut-on dresser des cinq dernières années de la décentralisation dans les communes dirigées par des  maires PRD ?

 

A cette question nombreuses sont les personnes qui, contrairement aux sirènes de mensonges et d’intoxications ont tiré un coup de chapeau aux équipes dirigeantes des conseils  municipaux ou communaux de Porto-Novo, d’Akpro-Missérété, de Sèmè-Podji, d’Adjarra et dr So-Ava,  pour avoir fait du bon travail. Même s’il reste beaucoup à faire, en cinq ans le visage de ces  villes   a remarquablement changé ; ce qui donne la preuve  que les promesses contenues dans le programme de campagne du Parti du Renouveau démocratique ((Prd) lors des communales et municipales de 2015, ont été traduites en des actes concrets. Que ce soit dans les domaines de la mobilité urbaine, de l’assainissement  des finances publiques de ‘a ville et de la mobilisation des ressources financières, de la construction des infrastructures marchandes, de la construction, de la réhabilitation  et de l’équipement infrastructures scolaires modules de classes, des centres de santé, de la valorisation du patrimoine culturel, de l’assistance aux personnes démunies, de la salubrité, de la protection de l’environnement, de la coopération décentralisée, pour ne citer que ceux-là, beaucoup d’efforts ont été fournis. Mais comme le dit l’adage, tant qu’il reste à faire, c’est que rien n’est encore fait. La prochaine mandature de la décentralisation sera celle d’une plus grande avancée dans le développement de ces Communes et de celles que le PRD gagnera en plus.

Une proximité dans un élan gagnant-gagnant entre le PRD et le président Patrice Talon

 

Les prouesses réalisées par les Maires Emmanuel Zossou de Porto-Novo, Michel Bahou d’Akpro-Missérété, Charlemagne Honfo de Sèmè Podji, Michel Honga d’Adjarra, André Zannou, d’Ifangni  et Sergio Hazoume de Sô-Ava ont été facilitées depuis par le au coup de pouce du Président Patrice Talon et de son gouvernement à travers le Programme d’Actions du gouvernement (PAG). Il s’agit en réalité du fruit du soutien apporté par le parti du renouveau démocratique (PRD) au président Patrice Talon dès le début de son premier quinquennat présidentiel. Ainsi, le nouvel homme fort du pays, dès son investiture au pouvoir en 2016 et son équipe gouvernementale formée, n’a ménagé aucun effort  pour apporter  une assistance technique, matérielle et financière à toutes les communes du Bénin en général et communes dirigées vues leurs positions géographiques et leurs atouts économiques et touristiques.

Qu’il vous souvienne par exemple  que dès sa prise de pouvoir le président Patrice Talon a pris l’engagement  de réhabiliter Porto-Novo et d’en faire une vraie capitale. Les militants et responsables du Parti du renouveau démocratique ne souhaitaient que cela, ne lui ont pas marchandé leur soutien en adoptant des positions pacifiques même dans  les moments  où ils ont été  frustrées par les comportements de certains politiciens. En 2017, les Tchoco-Tchoco ont même organisé une gigantesque marche de soutien suivi de sit-in organisé par le PRD pour réitérer ce soutien loyal et sans participation au pouvoir de la rupture et au PAG

 

Équipe de communication de la campagne du PRD

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here