Bloc républicain et Union progressiste:Une campagne amicale

0
2606

La campagne électorale en marge des législatives du 28 avril 2019 tire vers sa fin. Dans le rang des partis politiques en lice, c’est la course contre la montre, un véritable sauve-qui-peut. Bien qu’étant traités de partis « jumeaux », la réalité sur le terrain est tout autre.

« Notre logo seul est évocateur. Dans quelle région du pays vous n’allez pas voir le baobab ? C’est la preuve que nous sommes partout présents sur le territoire national », « Les candidats que l’Union progressiste a positionnés sont les meilleurs. Ils sont les plus jeunes qui peuvent valablement représenter notre circonscription électorale. C’est sur notre seule liste qu’il y a une femme titulaire. Vous voyez donc que nous sommes vraiment un parti très proche des populations ! », « Union progressiste est un parti socio-démocrate. Votons Union progressiste pour un Parlement de démocratie et de développement ». Tels sont les messages véhiculés par les candidats de l’Union progressiste en vue de convaincre les potentiels électeurs à voter le baobab le dimanche 28 avril 2019. Du côté des Républicains les messages ne sont pas moins convaincants. Tout est mis en œuvre pour envoyer le plus grand nombre de députés à l’Assemblée nationale au soir du 28 avril prochain. « Notre parti fait la promotion du genre. Beaucoup de femmes sont têtes de liste »,  « Le cheval gagnant. Votons tous le Bloc républicain, Plus unis, plus forts pour construire le Bénin », « Nous comptons sur vous pour une victoire écrasante au soir du 28 avril ». Ce sont, entre autres, quelques thèmes de campagne lancés par les candidats du Bloc républicain en lice pour les législatives 2019. Tels des agents commerciaux qui vantent les mérites de leurs produits, ces candidats n’hésitent pas à séduire les populations avec différents arguments presque identiques à quelques différences près. Guerre d’idées, arguments percutants, stratégies de ralliement, grands oraux,géants meetings d’explication des idéaux du parti,caravanes motorisées. Ce sont les différentes stratégies utilisées par les leaders des deux partis. Dans les 24 circonscriptions électorales, les candidats en lice pour le compte du Bloc républicain et de l’Union progressiste sont allés à la conquête des électeurs dans le strict respect des textes en matière de campagne électorale. Quel sera le parti qui raflera le grand nombre de sièges au soir du 28 avril 2019 ? La réponse dans les urnes.

 

Mohamed Yasser Amoussa (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here