Bourse nationale d’excellence pour des études hors du Bénin:Les critères d’éligibilité expliqués aux 10 meilleurs bacheliers 2020

0
540

La ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, a échangé hier mercredi 14 octobre 2020, avec les dix meilleurs au Bac 2020. Cela, en vue de leur expliquer les critères à remplir pour postuler à la Bourse nationale d’excellence pour études hors du Bénin.

Féliciter les 10 meilleurs au Baccalauréat session de juillet 2020, leur donner les informations sur le choix de leur filière, et leur présenter la bourse nationale d’excellence pour des études hors du Bénin. C’est l’objectif visé par la rencontre organisée par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan, à leur profit. Les échanges leur ont permis d’en savoir davantage sur le choix de leurs différentes filières. « Quand nous avons nos enfants qui excellent de plus en plus, nous, autorités, ne pouvons pas rester insensibles. Cette rencontre est une première pour vous exprimer d’abord les félicitations et ensuite les informations par rapport à l’orientation », a déclaré Eléonore Yayi Ladékan. A son tour, le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, Maxime da Cruz, a prodigué des conseils sur le choix des filières. Il leur a signifié que le Bénin a besoin de leurs compétences. Il les a par ailleurs exhortés à  revenir au pays après leurs études afin de mettre leurs compétences au service de leur Nation. A la suite de ces deux personnalités, le Directeur des bourses et secours universitaires a présenté à l’assistance les critères d’obtention de la bourse. D’après les explications de Moïse Agbodandé, les bacheliers les plus méritants, pour bénéficier de la bourse doivent être classés parmi les 10 premiers au Baccalauréat des séries scientifiques de l’année en cours avec la mention « Très bien », être âgé de 20 ans au plus au 31 décembre de l’année d’obtention du Baccalauréat et être inscrit dans une formation définie comme prioritaire par le gouvernement et qui n’existe pas dans les Universités nationales du Bénin. En dehors de ces critères, ceux-ci doivent suivre effectivement les activités académiques dans la filière retenue, s’engager par acte notarié à suivre la formation définie comme prioritaire par le gouvernement et à revenir servir le Bénin à la fin de la formation ou à rembourser le montant total de la bourse quel que soit le pays de résidence.

 

Léonce Adjévi

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here