Boycott des évaluations diagnostiques:113 enseignants de la maternelle et du primaire remerciés

0
2925

Ils ont vu leurs contrats de travail résiliés. Les enseignants de la maternelle et du primaire qui ont fait le choix délibéré de s’abstenir sans raison valable aux récentes évaluations diagnostiques initiées par le gouvernement ont été licenciés pour faute grave. Ils sont 113 à être identifiés et remerciés par l’autorité de tutelle. Sans coup férir, ces désormais ex-fonctionnaires de l’Etat ont jeté aux oublis, leurs numéros matricules devenant libre de tout engagement avec l’Etat. Le motif qui sous-tend cette rupture du contrat est d’autant plus expressif. Dans sa note, l’autorité l’a clairement notifié. Elle précise: «  Les agents dont les noms suivent, en service au Ministère des enseignements maternel et primaire qui ont été  déférés devant la Commission administrative paritaire siégeant en matière de discipline pour refus d’exécuter un ordre ou un travail entrant dans le cadre des activités relevant de l’emploi occupé sont reconnus coupables de faute qualifiée de grave en vertu des dispositions de l’article 234 alinéa 1 de la loi n° 2015-18 du 1er septembre 2017 portant statut général de la Fonction publique et reçoivent conformément à l’article 301 de la même loi la sanction suivante, rupture du contrat de travail ».

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here