Braquage de mardi à Pk10:L’appel à témoin de la Police

0
368

La Police républicaine est décidée à retrouver les malfrats qui ont braqué, mardi 6 novembre 2018, l’employé de parcs de vente de véhicules d’occasion et emporté la somme de 17 050 000 FCfa. Le Directeur départemental de la Police républicaine de l’Ouémé, Gaudens Sègbo a, dans un message ci-dessous publié, lancé un appel à témoin pour retrouver les hors-la-loi. Lire ledit message.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Ce mardi 6 novembre 2018 aux environs de 17h, un employé des parcs de vente de véhicules d’occasion qui transportait seul sur sa moto une somme de 17.050.000 FCfa , a été poursuivi par des malfrats armés d’Akm depuis le lieu de vente jusqu’à hauteur du carrefour Sèkandji, où il a été braqué. Les malfrats, en pantalon jeans et à visage découvert, au nombre de deux sur moto Sanili, ont emporté cette forte somme d’argent, après avoir tiré sur la victime au pied gauche, qui n’a eu la vie sauve que grâce à l’évacuation rapide faite par les sapeurs-pompiers au Chu de Cotonou.
L’alerte donnée à la patrouille du corridor du commissariat d’Agblangandan n’a pas permis d’interpeller ces vils individus, malgré le renfort immédiat de la patrouille d’Ekpè, car ces hors-la-loi ont aussitôt bifurqué dans Sèkandji et se sont volatilisés dans cette zone, puis confondus aux paisibles populations.

src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle » style= »display: block; text-align: center; » data-ad-layout= »in-article » data-ad-format= »fluid » data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″ data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Par ce canal, nous lançons un appel pressant et urgent à témoignage, afin de remonter aux auteurs et à leurs éventuels complices, contre une forte récompense.
Prière nous joindre aux numéros 96330333, 63443611 ou au numéro vert 166 pour tous renseignements y relatifs.

Ddpr Ouémé, Cdp Gaudens Sègbo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here