Burkina:Chérif Sy nommé à la Défense, Alpha Barry maintenu aux Affaires étrangères

0
538

Le premier gouvernement de Christophe Dabiré a été dévoilé jeudi 24 janvier, après la passation de pouvoir avec le Premier ministre sortant, Paul Kaba Thiéba. Le nouveau gouvernement est composé de 32 membres, dont plusieurs ministres qui ont été reconduits à leurs postes.

L’un des grands changements de ce gouvernement est la nomination de Chérif Sy au ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Jusque-là Haut représentant du chef de l’État, son nom avait été cité parmi les pressentis à la primature. Il remplace à ce poste Jean-Claude Bouda. Cette figure de l’insurrection populaire de 2015 a également été président du Conseil national de la Transition. Il aura la lourde tâche de juguler la crise sécuritaire à laquelle le pays fait face, dans un contexte marqué par des attaques jihadistes.

 

Des poids lourds reconduits à leurs postes

 

Autre changement notable, le départ de Rosine Coulibaly à la tête du ministère de l’Économie, des Finances et du Développement. Son successeur, Lassané Kaboré qui officiait jusqu’ici à la Commission de la Cedeao à Abuja au Nigeria fait un come-back après avoir dirigé la direction générale de la Coopération au sein du département de l’Économie jusqu’en 2015. Simon Compaoré, ministre d’État auprès de la présidence du Faso brille également par son absence. Affaibli par ses ennuis de santé, ce poids lourd du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (Mpp), ne fait plus partie du gouvernement.

Autre départ majeur, Clément Sawadogo, calcique du Mpp, cède la Sécurité à Ousséni Compaoré, inconnu du monde politique burkinabè. « Le président a opté comme pour le choix du Premier ministre pour l’expérience dans la composition du gouvernement. Que ce soit à la Défense, à la Sécurité ou à l’Économie, les nouveaux titulaires sont des hommes d’expérience capables d’apporter des réponses urgentes », affirme un proche du chef de l’État. Plusieurs ministres qui détenaient des postes clés au sein du précédent gouvernement ont été reconduits par Christophe Joseph Marie Dabiré. Parmi eux, Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération ; Rémi Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication et des relations avec le Parlement ; Réné Bagoro, ministre de la Justice, garde des Sceaux, ou encore Harouna Kaboré, ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, pour citer les principaux.

On note également la présence de sept femmes sur 32 membres du gouvernement. Le précédent gouvernement comptait six femmes pour un total de 33 membres du gouvernement. Stéphane Wenceslas Sanou a pour sa part été reconduit au secrétariat général de la présidence.

  1. Ministre d’État, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants : Monsieur Moumina Chériff Sy
  2. Ministre d’État, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale : Monsieur Siméon Sawadogo
  3. Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération : Monsieur Alpha Barry
  4. Ministre de la Sécurité : Monsieur Ousséni Compaoré
  5. Ministre de la Justice, Garde des Sceaux : Monsieur Bessolé René Bagoro
  6. Ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’Extérieur : Monsieur Paul Robert Tiendrebéogo
  7. Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales : Monsieur Stanislas Ouaro
  8. Ministre de la Santé : Madame Léonie Claudine Lougue née Sorgho
  9. Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement : Monsieur Lassané Kaboré
  10. Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation : Monsieur Alkassoum Maïga
  11. Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale : Monsieur Séni Mahamadou Ouédraogo
  12. Ministre du Développement de l’Économie numérique et des postes : Madame Hadja Fatimata Ouattara née Sanon
  13. Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement : Monsieur Remis Fulgance Dandjinou
  14. Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles : Monsieur Salif Ouedraogo
  15. Ministre de l’Eau et de l’Assainissement : Monsieur Niouga Ambroise Ouédraogo
  16. Ministre des Infrastructures : Monsieur Éric Wendenmanegha Bougouma
  17. Ministre de l’Énergie : Monsieur Bachir Ismaël Ouédraogo
  18. Ministre des Mines et des Carrières : Monsieur Oumarou Idani
  19. Ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière : Monsieur Vincent Timbindi Dabilgou
  20. Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire : Madame Hélène Marie Laurence Ilboudo née Marchal
  21. Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat : Monsieur Harouna Kaboré
  22. Ministre des Ressources animales et halieutiques : Monsieur Sommanogo Koutou
  23. Ministre de la Jeunesse et de la Promotion de l’Entrepreneuriat des Jeunes : Salifo Tiemtoré
  24. Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat : Monsieur Maurice Dieudonné Bonanet
  25. Ministre des Droits humains et de la Promotion civique : Madame Maminata Ouattara née Ouattara
  26. Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique : Monsieur Batio Bassière
  27. Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme : Monsieur Abdoul Karim Sango
  28. Ministre des Sports et des Loisirs : Monsieur Daouda Azoupiou
  29. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, chargé du Budget : Madame Édith Clémence Yaka
  30. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, chargé de l’aménagement du territoire : Madame Pauline Zouré
  31. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, chargé de la Décentralisation et de la Cohésion sociale : Madame Madiara Sagnon née Tou
  32. Ministre délégué auprès du Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, chargé de la Recherche Scientifique et de l’Innovation : Monsieur Urbain Ibrahim Coulidiati

 

jeuneafrique

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here