CADHP : LE BÉNIN SE RETIRE DU PROTOCOLE DE SAISINE DIRECTE PAR LES CITOYENS

0
2554

Le gouvernement du Bénin a décidé de se retirer du protocole qui permet à un citoyen de saisir directement la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. Le ministre porte-parole du gouvernement a fait savoir, jeudi 23 avril 2020 sur la télévision nationale que l’Exécutif fera bientôt une déclaration de retrait.

Selon Alain Orounla, cette décision a été prise vu que, sous prétexte de sauvegarder les intérêts d’un requérant, la Cour veut mettre en péril les intérêts de toute une Nation et le devoir d’un gouvernement qui a la responsabilité d’organiser des élections à bonne date. Toutefois, cette décision ne voudra pas dire que le Bénin ne sera plus membre de la Cour. « Nous sommes toujours membre de la communauté et partie à la Charte africaine des doits de l’Homme et des peuples. Nous restons sous la juridiction de la Cour, mais nous refusons de subir des égarements au préjudice de notre législation », a-t-il clarifié. Pour rappel, saisie par l’opérateur économique, Sébastien Ajavon, la Cadhp a ordonné la suspension du processus électoral relatif aux Communales de 2020. Pour le ministre Alain Orounla, les élections communales se tiendront le 17 mai, sauf cas de force majeure. « Cette décision n’est pas un cas de force majeure, puisque nous devons répondre à nos impératifs constitutionnels qui voudraient que les élections soient organisées à bonne date », a-t-il insisté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here