Campagne de sensibilisation « Serrez à droite »:Hounnonkpè et Adoukonou œuvrent pour de meilleurs résultats

0
2862

La ville de Parakou a accueilli le jeudi 7 mars 2019, le lancement de la campagne nationale de sensibilisation sur le respect des couloirs de circulation dénommée « Serrez à droite ». Ce lancement marqué l’entrée en piste du Cnsr pour donner un coup d’accélérateur à cette sensibilisation qui mobilise la police républicaine depuis près de deux mois. La campagne va s’étendre sut tout le mois de mars 2019.

« Une fois le permis de conduire en main, nous rangeons dans un placard toutes les règles apprises dans les auto-écoles pour adopter nos règles personnelles de conduite, créant ainsi les accidents de la route ». C’est le constat relatif aux comportements déviants sur les routes béninoises fait par le représentant du directeur du Cnsr, monsieur Georges Anagonou, Chef Service Communication et Coopération du Cnsr. Il fustige le fait que les usagers de la route circulent sur tous les couloirs de la chaussée comme ils le veulent.  Malgré les efforts du Cnsr,à travers ses séances de sensibilisation au respect des règles du code de la route, beaucoup de Béninois peinent encore à changer leur comportement à risques. Selon Georges Anagonou, la présente campagne vise à rappeler à chaque Béninois où qu’il se trouve l’intérêt qu’il a à respecter son couloir de circulation. La sensibilisation sur la gare de Parakou a connu la présence des hauts gradés de la police républicaine des départements du Borgou et de l’Alibori. Le représentant du Dgpn, le Directeur départemental de la Police républicaine Borgou-Alibori a, dans son message, loué l’initiative du Cnsr et a rappelé que la problématique  de respect du couloir de circulation est une préoccupation de la hiérarchie policière, qui depuis janvier 2019, a commencé des sensibilisations pour inviter tous les usagers de la route à rouler sur à droite, le côté de gauche étant destiné au dépassement. Il ajoute que cette campagne vient encore rassurer et motiver la police de républicaine de son partenariat avec le Cnsr lequel vise la réduction des sinistres routiers et encourage le partage de la route.Pour le représentant du préfet des départements du Borgou et de l’Alibori, la route est un tapis roulant peint en noir et qui se met en marche dès que nous appuyons sur l’accélérateur de notre véhicule. Il explique que la route est ouverte à la sagesse comme à la folie.C’est pour cela qu’il conseille les conducteurs de rouler avec sagesse pour espérer retourner à la maison sain et sauf « La route est un facteur de développement.Il est donc important d’encourager cette volonté du Chef de l’Etat de promouvoir la discipline sur la route au Bénin à travers cette action conjointe Cnsr-Police Républicaine »,a dit le représentant du préfet avant de lancer cette vaste campagne de sensibilisation qui a débuté par la gare principale de Parakou.Les premières communications au cours de la première journée ont été données par Soline Okry, chef  division éduction-formation au Cnsr, Hilaire Affoukou, chef annexe Cnsr Borgou-Alibori, tous experts des questions de sécurité routière. Ils ont été appuyés par le directeur  département de la police républicaine Borgou-Alibori et tous ses collaborateurs. Parakou n’est donc que la première étape de la sensibilisation qui sera menée à Kandi, Natitingou et Djougou et dans d’autres départements du Bénin. Les équipes conjointes du Cnsr et de la Police républicaine travaillent d’arrache-pied dans tous les pays du Bénin. C’est l’occasion pour les populations béninoises de s’approprier ces connaissances afin de circuler convenablement sur les nouvelles routes.

 

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here