Campagne médiatique des communales 2020 : L’appel de Claudine Prudencio aux Béninois

0
1355
En ce jour, 1er mai 2020, date du lancement de la campagne exclusivement médiatique entrant dans le cadre des élections communales et municipales du 17 mai prochain, la présidente du parti Union démocratique pour un Bénin nouveau (Udbn), invite tous les citoyens béninois à faire un bon choix le jour du scrutin. Selon Claudine Prudencio, les militants doivent prendre les rendez-vous de la radio de leur localité suivant les tranches horaires dédiées aux partis politiques pour avoir davantage de raisons de faire le bon choix. Ce vendredi 1er mai 2020, elle a, à travers son message fait savoir que l’Udbn est le seul parti qui a positionné plus de femmes et plus de jeunes dans les 77 communes du pays. Au dire de la présidente, le parti a décidé de donner non seulement la chance à ces jeunes et femmes, mais aussi de les emmener à être des acteurs directs sur la scène politique. Pour contribuer à la concrétisation de cette ambition, Claudine Prudencio fait remarquer que le choix ne devrait pas être compliqué pour les militants le 17 mai 2020. « C’est le maïs au cœur de la carte du Bénin », a-t-elle précisé. A l’en croire, c’est le geste utile pour sauver les communes. « Nous venons en ce début de campagne électorale, vous assurez que ces femmes et hommes recherchés pour le vrai décollage de nos communes se trouvent au sein de la famille politique UDBN. Ils sont positionnés dans les 77 communes du Bénin, dans les 546 arrondissements du Bénin. Vous les entendrez tout au long de cette campagne électorale. Une campagne électorale qui sera essentiellement médiatique », a-t-elle laissé entendre. Convaincue de son choix porté sur la gent féminine et la jeunesse, Claudine Prudencio signifie que seules ces deux couches sociales constituent une relève devant permettre de mieux diriger les affaires locales du pays aux fins d’éviter la mal gouvernance et la dilapidation des ressources locales. « L’heure a sonné ! Oui !!! L’heure a sonné ! L’heure a sonné de gérer nos collectivités locales autrement. L’heure a sonné pour faire régner la bonne gouvernance dans nos communes. L’heure a sonné pour que les femmes et les jeunes puissent assurer la bonne relève de la gouvernance locale », a déclaré la présidente de l’Udbn. Toutefois, a-t-elle dit, ces présentes élections communales et municipales constituent une occasion importante d’amorcer ce nouveau départ.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here