Cep 2020 au Bénin:206 313 candidats planchent dès ce jour

0
1786

 

Ce lundi 06 juillet 2020, démarre sur toute l’étendue du territoire, l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de juillet 2020. Le lancement officiel de cet examen se fera cette année à l’Ecole primaire publique d’Agoua à Bantè dans le département des Collines par le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou. Selon les statistiques officielles, ils sont au total 206 313 candidats dont 96 614 filles à composer sur toute l’étendue du territoire national. Les candidats à besoins spécifiques sont au nombre de 77 dont 19 aveugles, 6 candidats à infirmité motrice d’origine cérébrale et 52 sourds muets. Tous ces candidats composeront dans 746 centres de composition disséminés sur toute l’étendue du territoire national.

Les conseils du ministre Salimane Karimou aux différents acteurs

Les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (Cep) session de juillet 2020 composent dès ce lundi 6 juillet 2020 sur toute l’étendue du territoire national. En prélude au lancement officiel de cet examen, le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, a adressé un message aux différents acteurs concernés par le déroulement dudit examen. Un message à travers lequel, l’autorité ministérielle leur a prodigué des conseils. A l’endroit des candidats, elle leur a demandé d’être sereins et de ne pas céder à la panique. « Respectez les consignes des surveillants en salle et travaillez en toute confiance. Rendez-vous tôt dans vos centres munis de vos pièces d’identité et ne cédez en aucune manière à la tricherie », leur a-t-il conseillé. Elle les a également rassurés sur les dispositions prises par le gouvernement en cette crise de la pandémie du Coronavirus pour que les différentes épreuves puissent se dérouler dans de bonnes conditions. « Pour éviter les pertes de temps, le gouvernement a mis à votre disposition de gel hydroalcoolique pour le lavage des mains en lieu et place de l’eau et du savon. Il ne vous reste qu’à respecter les règles de distanciation sociale et du port de masque pour être totalement en sécurité ». Quant aux parents d’élèves, ils ont été exhortés à aider les enfants à apprêter toutes les fournitures nécessaires, à vérifier leur carte d’identité et à s’assurer que leurs tenues imperméables sont disponibles. « Rehausser leur le moral par des encouragements de toute nature comme vous savez le faire si bien. Renvoyez-les vite au lit pour les réveiller tôt et les accompagner dans les centres à temps tout en respectant les gestes barrières liés à la Covid-19 », a-t-il recommandé. Pour ce qui est des chefs de centre et surveillants de salle, il leur a demandé de faire preuve de sagesse, de responsabilité, de professionnalisme et d’accomplir leur mission, dans le strict respect des dispositions légales et réglementaires. « Gardez-vous de tous actes répréhensibles », a-t-il ajouté. Pour finir, il a remercié le président Patrice Talon pour son leadership éclairé, sa détermination et son regard très attentif à l’égard de l’école et de toute la communauté éducative béninoise dans le cadre de la gestion de la pandémie du Coronavirus.

L’exhortation du ministre de la Santé aux candidats

Les examens de fin d’année scolaire ont déjà commencé depuis quelques semaines. En cette période où la pandémie du Coronavirus bat toujours son plein au Bénin, le ministre de la Santé a exhorté les candidats à respecter scrupuleusement les gestes barrières afin d’éviter une contamination au Coronavirus. Au détour d’une émission sur la télévision nationale, dimanche 5 juillet 2020,  Benjamin Hounkpatin a invité les candidats à se rendre aux centres d’examen en portant systématiques les masques. « Le masque n’est pas porté seulement à l’intérieur de la salle de classe. Le masque, c’est partout. C’est dans la rue, à la maison, c’est lorsqu’on est avec d’autres personnes qui sont potentiellement contaminées », a-t-il déclaré. Le ministre a également demandé aux parents de continuer à sensibiliser leurs progénitures sur l’existence et la dangerosité du mal. A l’en croire, tout est mis en place pour que les examens se déroulent dans les meilleures conditions. En effet, pour éviter la propagation du virus, « le gouvernement a pris les dispositions idoines de telle sorte que chaque salle d’examen soit pourvue en gel hydro alcoolique en dehors des dispositifs de lavage des mains. Les salles sont organisées de sorte à ce que le respect de la distanciation sociale soit une réalité », a-t-il rassuré.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here