Chavirement d’une embarcation sur la lagune de Dantokpa:4 décès, 8 passagers sauvés

0
697

Une embarcation chargée de 12 personnes a chaviré occasionnant 4 décès. L’incident s’est produit vendredi 24 juillet 2020. Alertés, les sapeurs-pompiers  ont pu sauver 8 passagers parmi lesquels 2 enfants de 2 ans. Selon le témoignage d’une des survivantes, Céline Ahissounon, le naufrage a été occasionné par le vent. « Nous avons quitté Agbodjèdo pour aller à Houédogbadji en prenant la barque motorisée avec des pagnes et des chaises. Les choses n’étaient pas beaucoup mais avec le vent, l’eau est rentrée dans la barque », a-t-elle laissé entendre.  Elle a aussi souligné que « C’est grâce aux sapeurs-pompiers qu’ils ont pu avoir la vie sauve. « On était 12 passagers, mais c’est 8 personnes qui ont survécu. 4 sont morts dont 1 petite fille, 1 garçon et 2 deux jeunes filles », a-t-elle ajouté. Selon le commandant du Groupe d’intervention subaquatique de Dantokpa Todomè, Gérard Boton, ayant coordonné les opérations de sauvetage, il s’agit d’un naufrage qui a entraîné le décès de 4 personnes. « Nous étions à la base quand les témoins nous appelé. C’est ainsi, que nous nous sommes dépêchés pour sur les lieux. Sur les lieux, on a vu que c’est une barque qui était totalement immergée. Il y avait 12 personnes à bord dont 2 enfants de 2 ans. Dans nos sauvetages, nous avons essayé de recueillir ceux qui flottaient et se débattaient encore. C’est ainsi nous avons pu sauver 2 enfants et 6 adolescents. C’est après ce sauvetage que ceux-là, nous ont informé qu’il restait encore des gens dans l’eau et qui ne sont pas en surface. C’est ainsi que l’équipe s’est organisée pour se lancer dans la recherche en profondeur et c’est comme cela qu’on a pu repêcher 4 corps dont 1 enfant de 9 ans», a-t-il déclaré. Il a profité de l’occasion pour exhorter les barreurs à respecter les règles en vigueur au risque d’être réprimés. « Vous n’êtes pas sans savoir que dans cette période de grand vent, nous avons initié des sensibilisations. Pas plus tard que le mardi passé (21 juillet 2020), nous avons regroupé tous les barreurs des villages riverains et des villages lacustres en direction de Cotonou pour les sensibiliser sur la période du grand vend et de la montée des eaux que nous traversons. Pour ceux qui ne vont pas respecter les prescriptions, nous seront obligés de les arrêter et si possible d’évacuer tout ceux qu’ils ont comme passagers », a- t-il prévenu.

 

Patrice Zoundé (Stag)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here