Cinquantenaire du quotidien de service public: »La Nation » s’engage sur le chemin de la numérisation

0
1071

1er août 1969-1er août 2019. 50 ans que le quotidien national d’information « La Nation » paraît sans discontinuer. Pour marquer les noces d’or du journal, une quinzaine du cinquantenaire a été initiée avec des activités dont la mise en service de l’application mobile de l’organe de presse. Le lancement de la célébration a été effectué, jeudi 21 novembre 2019, par le ministre de la communication et de la poste, Alain Orounla. 

Le journal « La Nation » ne veut pas rester en marge de la digitalisation. Dans le cadre de la célébration de son cinquantenaire, l’entreprise publique de presse a conçu son application mobile. Elle sera lancée le 4 décembre 2019 au grand bonheur de ses partenaires. L’annonce a été faite par le Directeur général de l’Onip, Bertin Sowakoudé, hier à la cérémonie de lancement officiel des festivités du demi-siècle de vie. Cette option de l’actuelle équipe dirigeante vise à permettre au quotidien de faire face aux défis du numérique que toutes les structures appelées à survivre doivent relever. Plusieurs autres activités sont au menu de cette célébration qui s’annonce belle. Il s’agit du vernissage des articles et photos phares des 50 journalistes et photojournalistes. A travers cette initiative, le comité préparatoire voudrait rendre hommage aux pionniers du journal pour leur précieuse contribution à l’enracinement du quotidien dans le landerneau médiatique béninois. Des conférences-débats font aussi partie intégrante du riche programme concocté. Ainsi, le 4 décembre, animateurs et responsables vont se retrouver pour réfléchir sur la vie de l’institution. Le 6 décembre sera consacré à la reconnaissance du mérite de tous ceux qui ont impacté, de par leur travail, la vie du journal. Procédant au lancement de la célébration, le ministre de la Communication et de la poste, Alain Orounla, a décerné une fière chandelle au quotidien qui « tient son rang et honore sa réputation dans l’environnement médiatique béninois ». Selon le porte-parole du gouvernement, les 50 ans d’existence du journal n’ont pas été un long fleuve tranquille. Mais les différentes équipes qui se sont succédé aux commandes ont surmonté beaucoup de difficultés pour faire face, depuis le renouveau démocratique, à la concurrence. Tout comme le président du comité préparatoire, Paul Amoussou, et le Directeur général de l’Onip, Me Orounla a rendu hommage aux pionniers pour les sacrifices consentis afin que vive le quotidien national d’information.

 

Serge Adanlao

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here