Code de déontologie de la presse béninoise:L’Odem sensibilise les animateurs de Océan Fm

0
2749

Une délégation de l’Observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les médias (Odem) était, vendredi 25 janvier 2019, dans les locaux du Groupe de presse « Le Matinal ». Conduite par son président, Guy Constant Ehoumi, elle a sensibilisé les animateurs de la radio Océan Fm, sur le Code de déontologie.

Renforcer les capacités des animateurs de la radio Océan Fm en matière des règles qui régissent la profession des hommes des médias au Bénin. C’est l’objectif visé par cette séance d’échanges entre le bureau de l’Odem et les animateurs de la radio « Océan Fm ». Ils étaient environ une trentaine à prendre part à cette rencontre initiée à leur endroit par leur directeur, Kévin Allaglo. Selon le président de l’Odem, Guy Constant Ehoumi, c’est le code déontologie de la presse béninoise et de l’éthique dans les médias qui régit la profession des journalistes et animateurs. Il est un outil précieux pour le bon exercice du métier de journalistes et d’animateurs. En respect à ce code, les animateurs et les journalistes doivent observer la véracité, l’originalité et l’exactitude de l’information avant de la diffuser. Dans son exposé, il a mis  un accent particulier sur l’article n°1 du code qui parle de l’honnêteté et du droit du public à l’information vraie. « Le journaliste est tenu de respecter les faits quoi que cela puisse lui coûter personnellement, et ce raison du rôle que le public a de connaître la vérité», a-t-il déclaré. Au terme de cet exercice, tous les articles dudit code ont été parcourus. A la fin de la séance, les participants ont exprimé leurs satisfactions quant aux connaissances reçues. C’est le cas de Jean Tonoukouin, animateur à la radio Océan Fm. «  Nous sommes aujourd’hui dans un monde où la technologie a évolué. Dans ce sens, nous devons respecter le code de déontologie et de l’éthique dans les médias, surtout lorsqu’on est censé donner l’information et éduquer les populations », a-t-il déclaré. A sa suite,  Esther Garba, animatrice à la radio Océan, a indiqué que cette séance lui a permis de découvrir les règles qui régissent la profession d’animatrice et de journaliste. « Mes impressions sont très bonnes, surtout que c’est la toute première fois que je m’imprègne des détails de ce code là, ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire en tant qu’animatrice. J’ai beaucoup appris. C’était un plaisir pour moi de découvrir toutes ces règles-là qui régissent cette profession », a-t-elle ajouté.

 

Léonce Adjévi

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here