Comlan Tossou, reporter photo-vidéo, un témoin du drame : « Au milieu du lac, le moteur s’est éteint »

0
1709

 J’ai l’habitude de venir prendre de l’air vers 15 heures ici à la berge. C’est ainsi que le lundi dernier à la même heure, j’y étais avec certains amis. On en était là lorsque les bonnes dames qui sont revenues du marché de Lobogo ont voulu prendre cette barque qui est de tour, mais qui était surchargée de sacs de maïs et d’autres passagers. Elles s’y sont opposées automatiquement, mais après les discussions, le conducteur a réussi à les convaincre. C’est ainsi que malgré elles, la barque les a embarquées avec des sacs de maïs et les autres passagers. Au total, ils étaient 19 passagers à bord. Quelques minutes après, j’ai constaté, au milieu du lac, que le moteur s’est éteint, mais on croyait que ce sont les filets tendus par les pécheurs qui empêchaient la barque d’évoluer. Curieusement, j’ai appelé le conducteur de la barque. C’est ainsi, qu’il m’a fait comprendre qu’il faut le secourir, car la barque est en train de chavirer. Très tôt, un jeune garçon à côté de nous avait sa barque et est allé au secours, mais l’irréparable etait déjà fait ».

Propos recueillis par G. N (Corresp. Mono-Couffo)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here