Commerce:La directrice du Fmi met en garde la Chine et les États-Unis

0
3438

Chinois et Américains se retrouveront en fin de semaine à Washington pour une ultime rencontre autour du différend commercial entre les deux pays. Le contexte n’est pas propice à la détente après l’annonce de Donald Trump de relever les taxes sur plus de 200 milliards de dollars de produits chinois. La directrice du Fmi, Christine Lagarde, estime que les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis constituent une menace pour l’économie mondiale.

A l’occasion du Forum de Paris, consacré cette année à l’endettement croissant des pays en développement, la directrice générale du Fonds monétaire international (Fmi), Christine Lagarde, s’est exprimée sur les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. « On avait l’impression que cette menace était en train de s’estomper, que les relations s’amélioraient, qu’on allait vers un accord. Nous espérons que ce sera toujours le cas. Mais, aujourd’hui, les rumeurs, les tweets et les commentaires ne sont pas très favorables »à un accord, a-t-elle déclaré. La résolution des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine constitue un « impératif » pour ne pas pénaliser la croissance mondiale, a-t-elle ajouté. « D’une part, [il faut une] réduction voire élimination des tensions, deuxièmement adoption d’un cadre juridique et réglementaire dans lequel les opérateurs, c’est-à-dire les entreprises qui participent au commerce international sachent dans quel cadre, à la fois tarifaire et non tarifaire, elles peuvent continuer à développer leurs activités. C’est une incertitude qu’il faut arriver à lever. Ça, c’est le premier impératif. Le deuxième, évidemment si les tensions sont apaisées, cela facilite toute une série d’autres discussions en cours, d’autres débats, notamment sur la participation d’un certain nombre de pays au financement des infrastructures qui sont nécessaires, notamment dans les pays en développement. »

 

Chine et États-Unis se retrouvent jeudi

et vendredi

 

Le négociateur chinois Liu He se rendra jeudi 9 et vendredi 10 mai à Washington, a annoncé mardi le ministère chinois du Commerce, et ce malgré la décision unilatérale de Donald Trump de relever les tarifs douaniers sur des produits chinois représentant 200 milliards de dollars d’exportations annuelles, à compter du 10 mai.

 

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here