Commercialisation de trophées d’éléphants:Des pointes d’ivoires interceptées à Cotonou 

0
3540

Trois (3) pointes d’ivoires d’éléphants ont été arrêtées le lundi 15 avril 2019 à Cotonou. L’opération a été menée conjointement par une équipe de la brigade criminelle et celle des Eaux, forêts et chasse, avec le soutien technique du programme Appui à l’application des lois sur la faune et la flore au Bénin (Aalf-Bénin). En effet, l’importation, l’exportation, la réexportation ou la commercialisation des animaux sauvages ou leurs trophées et dépouilles sont punies par la loi. Le gouvernement ne cesse de renforcer les garde-fous non seulement pour sécuriser les aires protégées, mais aussi pour que le Bénin ne soit un pays de transit de ces produits prohibés. Malgré ces efforts, des individus ne cessent de s’adonner à ce commerce illicite. Pour avoir ces 03 pointes, au moins deux éléphants ont été abattus. Or, l’éléphant est une espèce intégralement protégée par une loi spéciale au Bénin et par des conventions que le Bénin a ratifiées. Ces présumés trafiquants seront présentés au Procureur de la République qui va décider de leur sort. Ils risquent selon l’article 154 de la loi n°2002-16 du 18 octobre 2004 portant régime de la faune en République du Bénin et de son texte d’application, une amende de 300 000 à 800 000 FCfa et/ou d’un emprisonnement de 6 mois à 5 ans dès que leur culpabilité sera prouvée. Le ministre du Cadre de vie et du développement durable et ses structures sous-tutelle doivent suivre de près ce dossier afin que ces individus soient sanctionnés à la hauteur des crimes commis.

SA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here