Commission béninoise des droits de l’homme:Les 11 membres installés dans leurs fonctions

0
6066

Les 11 membres de la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh) sont désormais installés dans leurs fonctions. Une cérémonie a été organisée le vendredi 28 décembre 2018 à la Cour constitutionnelle.

 « Je jure de remplir mes fonctions avec loyauté et probité, de les exercer avec impartialité et en toute indépendance dans le respect de la loi et d’assurer sans défaillance, les devoirs qu’elles m’imposent ». C’est par ces mots que les 11 membres de la Cbdh ont l’engagement de mener à bien leur mission. Selon Joseph Djogbénou, président de la Cour constitutionnelle, la Cour a pris acte du serment de chacun des membres. « Cet engagement pris est essentiel, parce qu’il consacre un caractère de promesse, de loyauté et de fidélité à l’égard de la Nation », a-t-il déclaré. Emérico Pichy Adjovi, Membre de la Cbdh, a fait savoir qu’il mesure la portée de la mission que le législateur leur a confiée. « Nous allons l’accomplir en toute conscience, responsabilité et indépendance », a-t-il indiqué. A l’en croire, l’impartialité de cette mission est conférée par l’article 2 de la loi qui stipule que la Cbdh n’est sous la tutelle d’aucune autorité publique. Le récipiendaire a souligné que son rôle en tant que représentant des hommes de médias sera de collecter des informations auprès de ses pairs pour la promotion et le respect des droits de l’homme au Bénin.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Les membres de cette commission sont nommés pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. La Commission a pour mission, la promotion et la protection des droits de l’homme sur tout le territoire de la République du Bénin. A ce titre, elle est habilitée à donner aux institutions de la République, à la population et à toute structure compétente, des renseignements, des avis et faire des recommandations sur toutes les questions relatives aux droits de l’homme, soit par auto saisine, soit à la demande des pouvoirs publics. De plus, elle est appelée à faire aux pouvoirs publics toutes les propositions de textes susceptibles de promouvoir et de garantir les droits de l’homme, et à donner son avis sur les projets et propositions de loi ayant une incidence sur les droits de l’homme. Elle reçoit aussi les requêtes individuelles et collectives des citoyens et diligenter des enquêtes sur les cas de violation des droits de l’homme. La Cbdh va également investir dans l’élaboration de programmes d’enseignement et de recherches en droits de l’homme, et organiser des campagnes de sensibilisation sur les droits de l’homme et entreprendre toutes actions susceptibles de promouvoir une culture des droits de l’homme.

 

Donald Kévin Gayet (Stag)

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here