Communales de mai 2020:L’Up peaufine les stratégies de victoire

0
1902

Des ministres, députés, maires, conseillers et autres de l’Union progressiste ont tenu une conférence le samedi 11 janvier 2020. Rassemblés au Palais de la gratitude à Abomey-Calavi, plus de 1500 cadres membres du parti baobab ont fait le bilan du chemin parcouru depuis la création et défini les stratégies à mettre en œuvre pour remporter avec éclat les élections communales prochaines.

Faire le bilan après un an de création de l’Union progressiste (Up) et discuter des moyens à mettre en œuvre pour remporter le maximum de conseils communaux et municipaux. C’est l’exercice auquel se sont soumis les 1500 cadres du parti qui ont pris d’assaut le Palais de la gratitude à Abomey-Calavi le samedi 11 janvier 2020. Deux discours majeurs et des communications ont marqué les esprits à cette occasion. En effet, dans ses propos introductifs, Christhelle Houndonougbo, la directrice de l’administration de l’Up a, au nom des militants, souhaité ses meilleurs vœux de nouvel an aux militants et à l’administration du parti politique. Après cette première étape, place a été donnée au président Bruno Amoussou qui a rappelé les raisons de l’organisation d’une telle journée rassemblant les hommes et femmes cadres de l’Union. De son intervention on retient que deux objectifs fondamentaux sous-tendent l’initiation de cette activité : faire le point des réalisations après un an de mise sur pied du parti et discuter autour des moyens à mettre en œuvre pour participer victorieusement aux prochaines élections. Pour le président Amoussou, les énergies de l’heure ne sont pas à investir sur l’individu, mais plutôt sur le groupe afin que le résultat final soit positif. Il a, pour cela, exhorté les militants à plus d’engagement et d’actions pour bâtir un parti qui puisse s’imposer non seulement sur l’échiquier politique national, mais aussi sur le plan international.

 

Des communications et des travaux en atelier

 

Après la phase protocolaire, les participants à cette conférence ont eu droit à des communications. Dans un premier temps, c’est le ministre Lazare Sèhouéto qui a pris la parole pour rappeler les différentes actions menées pendant un an d’existence. On peut noter essentiellement la mise en place de 15 commissions chargées de réfléchir sur tous les secteurs de la vie, la mise en place des comités pour une bonne participation aux élections communales, l’installation de cellules de communication de l’Up, la mise en place d’un fichier central du parti et bien d’autres. Selon l’ancien ministre du Commerce et de l’industrie, à la date d’aujourd’hui, on peut dénombrer plus de  400 000 militants enregistrés au fichier national de l’Union progressiste. L’autre challenge pour le président Amoussou et les siens est de transformer ces militants en des soldats de l’Union chargés de convaincre d’autres. Dans un second temps, l’espace a été cédé à Pascal Zantou pour revenir de long en large sur les voies et moyens à adopter pour sortir tête haute des Communales à venir.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here