Communales du 17 mai 2020:Tous aux urnes dimanche

0
1874

(Le gouvernement a joué sa partition, des équipements de protection remis à la Céna)

Le dimanche prochain, les Béninois iront aux urnes pour le compte des élections communales. Après deux semaines, la campagne électorale essentiellement médiatique en raison de la pandémie du Coronavirus prend fin ce vendredi 15 mai à minuit. Nonobstant quelques cas de déviances sur le terrain, il est à souligner que, globalement, la formule prisée par les présidents d’institution et le gouvernement a plutôt bien marché. Pour protéger les populations contre la pandémie du Coronavirus, des équipements acquis par le gouvernement ont été mis à la disposition de la Commission électorale nationale autonome (Céna).

Les candidats aux élections communales du dimanche prochain abordent la dernière ligne droite de la campagne. Ce vendredi à minuit, la conquête des électeurs via les médias, les affichages et autres moyens prendra fin réglementairement. Dans l’ensemble, tout s’est bien déroulé conformément à la volonté des présidents d’institution et du gouvernement. Les prescriptions édictées pour freiner la propagation du Covid-19 ont été suivies à la lettre. Nulle part dans le pays on n’a vu des meetings géants. Il n’y a pas non plus eu d’animations ostentatoires provoquant des regroupements. En somme, dans ce contexte de Coronavirus, les acteurs politiques ont tenu compte des prescriptions. Cela montre, en ce moment où la campagne s’achève, que les présidents d’institution de la République ont fait preuve de pertinence dans leurs réflexions qui ont conduit à définir ce mode de campagne. C’est aussi une innovation et une solution béninoises face à une situation qu’il fallait absolument gérer au mieux, tenant compte aussi bien de l’organisation impérative des élections et du souci tout aussi impératif de protéger les populations. A quelques heures de la clôture de campagne, le bilan est globalement positif. Cette stratégie béninoise à l’actif du président Patrice Talon a permis de mettre le pays au travail. Le Bénin ne s’est pas arrêté à cause du Coronavirus. Grâce aux solutions inventées, le pays poursuit sa glorieuse marche vers le progrès. En ce qui concerne le bon déroulement du scrutin et la protection des populations, le gouvernement en a fait une préoccupation particulière. A ce propos, 5 millions de masques ont été mis à la disposition de la Commission électorale nationale autonome (Céna) pour être distribués gratuitement. Comme si cela ne suffisait pas, d’autres équipements et matériels concourant à la prévention ont été aussi remis à la Commission électorale. Avec cette partition jouée par l’Exécutif, chaque électeur recevra son masque le 17 mai. Par ailleurs, avant de toucher au cachet ou tout autre matériel de vote, les électeurs devront impérativement se désinfecter les mains avec le gel hydro-alcoolique. Au regard donc de ces dispositions prises, les Béninois n’ont aucune crainte à avoir. Ils doivent donc sortir massivement dimanche pour exprimer leur devoir civique pour l’enracinement de la décentralisation au Bénin.

 

Le défi du dimanche

 

Après les dispositions prises en amont pour la tenue dans de meilleures conditions du scrutin, l’autre défi qu’il faudra relever c’est dimanche, jour des élections. La Céna doit faire de son mieux pour que les matériels de protection soient distribués aux électeurs et que les mesures de protection soient bien observées dans tous les bureaux de vote. Le gouvernement a déjà joué sa partition en mettant à disposition les équipements, notamment un lot de 5.000.000 de masques, soit plus que le nombre de votants. La Commission électorale nationale autonome devra jouer la sienne convenablement pour éviter les couacs qui donneront lieu à diverses interprétations au lendemain du scrutin.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here