Concertation Talon-Conférence des présidents de l’Assemblée nationale:Les premières retombées du dialogue politique

0
1112

Très vite et sans perdre du temps, Patrice Talon amorce la phase pratique du processus en donnant vie et corps aux décisions issues des assises. Le Chef de l’Etat rencontre ce jeudi 17 octobre 2019, la conférence des Présidents de l’Assemblée nationale pour ouvrir la voie à la mise en œuvre des recommandations du dialogue politique.

Beaucoup s’interrogeaient sur la suite que le Chef de l’Etat donnera aux conclusions du dialogue politique tenu du 10 au 12 octobre au Palais des congrès à Cotonou. Les plus sceptiques laissaient entendre que ces décisions seront reléguées aux calendes grecques, mais c’était sans compter avec la bonne foi du Chef de l’Etat. En effet, moins d’une semaine après la clôture de ces assises, Patrice Talon a décidé de rencontrer la Conférence des présidents de l’Assemblée nationale ce jour au Palais de la Marina. La finalité, comme on peut s’en douter, est de voir dans quelle mesure le Parlement pourra aider à donner un contenu législatif cohérent à certaines grandes décisions prises à cette assise. Au cours du Conseil des ministres d’hier mercredi 16 octobre 2019, le Chef de l’Etat a fait au gouvernement, le compte rendu des travaux du dialogue politique. Il ressort de ce point, la nécessité de préserver certaines avancées notables auxquelles sont parvenus les délégués. Les points de consensus exposés par le Chef de l’Etat sont relatifs à l’exigence des 10% des suffrages exprimés comme seuil de représentativité des partis, la mise en place dans le processus de l’élection présidentielle d’un mécanisme de parrainage par des élus politiques, notamment communaux, en vue d’une plus grande implication des partis politiques. Patrice Talon a également souligné l’effectivité du financement public des partis politiques avec un effet immédiat en faveur de tous les partis enregistrés et un accent sur le maintien dans les dossiers de candidature des pièces essentielles que sont le quitus fiscal, le casier judiciaire, l’attestation de résidence, la caution, la carte d’électeur et la déclaration sur l’honneur des candidats. Le consensus des acteurs politiques, toutes tendances confondues, a été aussi fait autour de 4 points essentiels. Il s’agit de la participation de tous les partis politiques à la compétition électorale, la poursuite du renforcement du système partisan et du processus électoral, avec une prépondérance des partis politiques d’envergure nationale, la promotion de l’équité dans la représentation du peuple à travers des mécanismes favorisant une meilleure présence des femmes dans les institutions et instances de décisions, le renforcement de la démocratie par l’élaboration et la mise en œuvre d’une loi organisant véritablement le statut de l’Opposition. Le Conseil a salué le sens de responsabilité de certains délégués qui ont adressé des doléances au Chef de l’Etat et encouragé ce dernier à y accorder l’attention requise dans le respect des textes.

 

Patrice Talon porte les recommandations

 

Le Chef de l’Etat Patrice Talon entend porter les différentes conclusions des assises du Palais des congrès à la Conférence des Présidents de l’Assemblée nationale. Toutes choses qui expliquent avec clarté que le président de la République est autant préoccupé que les acteurs politiques de la nécessité de poser des actes majeurs allant dans le sens de la consolidation des acquis démocratiques et l’instauration d’un cadre cohérent de dialogue. En agissant promptement, le Président Talon a tenu à rassurer la classe politique et ses concitoyens de sa bonne volonté. Il entend faire bouger les lignes tout en restant dans le cadre légal et le respect des lois. Cet engagement expressif du Chef de l’Etat est un désaveu à ceux qui doutent de sa bonne foi et ceux qui sont encore sceptiques sur ses intentions en initiant le dialogue politique.

 

Abdourhamane Touré

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here