Confédération africaine des sports boules:Le Comité exécutif fait le bilan de l’année 2018

0
1461

Le siège de la Confédération africaine des sports boules (Casb) à Cotonou a abrité ce samedi 16 février 2019, une réunion statutaire de l’instance. Les participants venus du Cameroun, de Madagascar, du Congo, de la Guinée, du Togo, de la Tunisie et bien évidemment du Bénin ont dans un premier temps fait le bilan de l’année 2018 avant d’évoquer les perspectives de 2019. Ils ont débattu autour de sept points. Il y a l’exposition des activités zonales par les présidents des nouvelles zones géographiques sportives africaines, la participation de la Casb aux 12ès Jeux africains de juin 2019 au Maroc, la désignation de la nation qui abritera la 7è édition du Championnat qualificatif africain en juin 2019 pour le Mondial 2020 à Lausanne (Suisse) après le désistement de la République du Congo, les dispositions à envisager pour le toilettage des textes fondamentaux juridiques de la Casb en vue de les introduire à la prochaine Assemblée générale pour étude, la situation de l’organisation des Masters et leur pérennisation au Bénin et l’exposition des dispositions organisationnelles pour le premier championnat africain féminin qui se déroulera du 24 au 28 mars prochain en Tunisie. Au cours de cette réunion, les participants sont également revenus sur le cas des Fédérations suspendues. Il s’agit de la Fédération burkinabè de pétanque dont le bureau avait été suspendu pour indiscipline notoire et de la Fédération malgache de pétanque, dont le président a été suspendu par le Comité exécutif de la Fédération internationale de pétanque. Ce fut également l’occasion pour le président de la Casb, Idrissou Ibrahima, d’éclairer l’opinion sur la non-participation du Bénin au dernier Championnat du monde. Pour lui, cette absence du Bénin n’est imputable ni à la Confédération africaine des sports boules ni à la Fédération mondiale ni aux organisateurs, mais résulte de l’ignorance des dirigeants. À noter aussi la présence du président de la Fédération internationale de pétanque et jeu provençal, Claude Azéma, à cette rencontre de Cotonou.

 

Corneille Gohonou

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here