Conformité à la Charte des partis politiques:Les Fcbe obtiennent leur récépissé provisoire

0
3216

Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), parti de l’opposition béninoise, a obtenu son récépissé provisoire le 17 septembre 2019. Ce document administratif consacre l’admission du parti de l’ancien président  de la République Yayi Boni dans le cercle des formations qui répondent aux exigences de la Charte des partis politiques.

Les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) ont obtenu leur récépissé provisoire délivré par le Ministère de l’intérieur. C’est une bonne nouvelle pour les militants, les membres du bureau politique. Par cet acte le gouvernement démontre qu’il n’était pas du tout dans une politique de deux poids deux mesures comme avaient tempêté certaines mauvaises langues. Adossé à un légalisme sans faille, le Ministère de l’intérieur a déjà dès le début du processus de délivrance du document administratif exprimé sa volonté à voir les partis politiques respecter les textes qu’ils ont eux-mêmes adoptés. C’est justement la raison pour laquelle il a été demandé aux responsables de ce parti d’extraire du bureau politique certains membres en conflit avec la justice. Ce n’était que pure logique, mais les considérations politiciennes d’antan ont pris le pas sur le réa-lisme. Le bon sens a fini par gagner certains parmi eux, notamment : Paul Hounkpè, Théophile Yarou et Issifou Amadou. Ils ont organisé le congrès qui tient justement compte de cette irrégularité soulevée par le Ministère de l’intérieur. A partir du moment où la formalité a été accomplie, il n’avait logiquement plus de raison à trainer encore les choses. Sacca Lafia et ses collaborateurs étaient donc tout simplement amenés à délivrer à ce parti son document qu’il aurait pu obtenir depuis des mois s’il s’y était pris un peu plus tôt. Mais n’empêche. Mieux vaut tard que jamais. Les Fcbe sont désormais présentes et c’est justement l’important. L’Union sociale libérale (Usl), Restaurer l’espoir (Re) et autres doivent s’activer, car les Fcbe ont suivi la voix de la raison.

 

Abdourhamane Touré

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here