Conseil des ministres:L’Adej remplace le Fnpeej pour booster l’entrepreneuriat des jeunes

0
1790

Le gouvernement change d’approche pour le financement de l’entrepreneuriat des jeunes. Il a mis en place un nouveau mécanisme appelé Agence pour le développement de l’entrepreneuriat des jeunes (Adej). Cela, pour corriger les insuffisances du Fnpeej. Le décret portant création de l’Adej a  été adopté en Conseil des ministres hier mercredi 15 avril 2020 ainsi que l’approbation de ses statuts.

Le Fnpeej cède sa place à l’Agence pour le développement de l’entrepreneuriat des jeunes (Adej). Celle-ci sera dédiée à la constitution d’une pépinière de petites et moyennes entreprises qui contribueront notablement à l’accroissement du Pib du pays. C’est l’une des décisions fortes prises par le Conseil des ministres en sa séance d’hier mercredi 15 avril 2020. En effet, le gouvernement a opté pour une nouvelle orientation et un dispositif opérationnel compatibles avec son Programme d’actions sur la base des dysfonctionnements notés au Fnpeej et des résultats d’un récent diagnostic. Ce nouveau dispositif consistera en un meilleur accompagnement des jeunes entrepreneurs. Notamment par la préparation à l’entreprenariat, au renforcement des capacités, à la facilitation de l’accès au financement et au suivi des activités. La mise en place de ce nouveau mécanisme est un changement de cap dans la politique de l’entreprenariat des jeunes et porté par une nouvelle orientation et un dispositif opérationnel en droite ligne des ambitions du Pag. En effet, plus d’une décennie après sa création, le Fnpeej a du mal à atteindre ses objectifs. Cette contre-performance est observée dans les graves dysfonctionnements et les difficultés structurelles majeures relevées au niveau du Fonds. C’est alors pour ces raisons que le Fnpeej va renaître de ses cendres, mais sous la forme de l’Agence pour le développement de l’entrepreneuriat des jeunes (l’Adej). Une décision mue par la quête permanente d’efficacité et de résultats que le président Talon insuffle à tous les secteurs de la vie nationale. Elle est également le symbole que le gouvernement est à l’écoute des différentes couches et s’évertue à régler les problèmes d’autant que nombreux sont les Béninois à s’interroger sur l’efficacité et la viabilité du Fnpeej sous sa forme originelle. La mise en place de cet outil annonce un regain d’activités dans l’entrepreneuriat au regard des attributions et de la mission de la nouvelle agence. L’Adej porte des ambitions plus grandes qui s’adaptent beaucoup aux défis modernes de l’entrepreneuriat. Elle tire leçon de l’expérience du Fnpeej et corrige déjà dans son dispositif les tares du Fonds. La constitution de pépinière de Pme susceptible de contribuer à l’économie nationale est un pas qui mérite d’être encouragé dans la consolidation du tissu économique national. Il en est de même pour le dispositif opérationnel qui est axé sur une politique d’accompagnement. Avec l’Adej, le chaînon manquant est bien intégré et doit contribuer à la réussite de la politique de l’entrepreneuriat. Désormais, l’Etat ne décaissera plus des sous pour de jeunes aventuriers ayant de parrains politiques et qui se découvrent des talents d’entrepreneurs et d’auto-emploi.

 

Odi I. Aïtchédji

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here