Conseil international consultatif du cajou : Le Bénin prend le Secrétariat exécutif du Cicc

0
4017
Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso a accueilli, du 17 au 20 décembre 2019, la 3ème session du Conseil international consultatif du cajou (Cicc). Le Bénin quitte la présidence tournante et prend le Secrétariat exécutif de l’institution.
Le premier Secrétaire exécutif du Conseil international consultatif du cajou (Cicc) sera un Béninois. Il a nom André Tandjiékpon. Depuis le vendredi 20 décembre 2019, le Conseil des ministres du Cicc a décidé de lui confier ce portefeuille. En concurrence avec un Camerounais et un Sénégalais sur une liste restreinte de trois candidats retenue par une commission ad hoc d’experts après un appel d’offres international, André Tandjiékpon s’en est sorti vainqueur. Il faut préciser qu’à l’occasion de la 3ème Session de l’institution tenue du 17 au 20 décembre 2019 à Ouagadougou au Burkina Faso, Shadiya Alimatou Assouman, ministre béninoise de l’Industrie et du commerce, pré-sidente en exercice sortante du Cicc, a passé le témoin à Harouna Kaboré, son homologue du Burkina Faso. Une occasion qu’elle a saisie pour faire le point des avancées sous la présidence du Bénin, et surtout jeter un regard prospectif sur l’avenir. Elle a aussi rappelé le contenu du mandat que le Conseil des ministres lui a confié lors de la 2ème session tenue du 28 au 30 août 2018 à Cotonou. Notamment : « procéder avec le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire à la signature de l’Accord de siège, négocier avec le gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, l’octroi de locaux pour abriter le siège du Cicc, suivre avec la Côte d’Ivoire, l’opérationnalisa-tion du Cicc en attendant la désignation du Secrétaire exécutif, coordonner le processus de recrutement du Secrétaire exécutif ». Dès lors, Shadiya Alimatou Assouman peut fièrement dire que la mission est accomplie. Car, l’Accord de siège est négocié avec la Côte d’Ivoire qui va mettre bientôt à disposition les locaux. Egalement, le Bénin a réussi à arracher au cours des travaux du Conseil des ministres, le poste de Secrétaire exécutif. Pour elle, les lignes ont bougé et chacun des Etats membres a fait des efforts afin qu’ensemble, leurs voix portent dans les instances internationales. Toutefois, il est important que la tendance soit renversée à certains égards. Car, seulement 7 % du produit cajou sont transformés dans les Etats producteurs. Ce qui est très faible et n’apporte qu’une valeur ajoutée résiduelle, a-t-elle déploré. Les ministres ayant pris part aux travaux ont été reçus en audience par le Chef de l’Etat du Burkina Faso, Marc Roch Christian Kaboré. Le Bénin, le Burki-na Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Mali, le Sénégal et le Togo sont les Etats membres du Conseil international consultatif du Cajou.
 Pf Com/Mic

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here