Constitution de la base de données au métier d’enseignement:Bonne nouvelle pour les aspirants

0
1432

Reçu sur l’émission 5/7matin du jeudi 26 mars 2020, le Directeur adjoint de cabinet du ministre de l’Enseignement secondaire, Marcellin Hounwanou, est revenu sur la situation des aspirants au métier d’enseignement qui n’ont pas vu leurs noms dans la base de données conçue à cet effet.

Selon l’invité de l’émission 5/7 Matins, il y aura une autre évaluation qui vise à renforcer la base de données déjà constituée à l’issue des évaluations de mai et août 2019 sans oublier celle de janvier 2019. Face à certaines critiques suite à la publication de la base de données des enseignants du secondaire général sur la plateforme EducMaster, le Dac a tenu à expliquer que la constitution de la base de données des compétences n’est pas un test de recrutement. « Ce n’est donc pas parce que l’on est retenu dans la base de données qu’on est systématiquement déployé », a-t-il clarifié. Il a expliqué qu’en Anglais, Svt et Histoire-Géographie, par exemple, il y a eu plus de compétences dans la base que d’enseignants déployés. En revanche, en Mathématiques, Français, Pct et en Eps, la base n’a pas pu permettre de couvrir le déficit sur le terrain. En clair, beaucoup d’enseignants ont été déployés sans être dans la base de données et ceux-ci sont appelés à composer de nouveau le 18 avril. « Nous avons mis sur EducMaster la liste de ceux qui sont réellement dans la base de données. Dès lors qu’un enseignant trouve son nom sur cette liste, il n’est pas concerné pas la prochaine évaluation. Cette liste publiée sur EducMaster prend désormais en compte ceux qui ont composé en janvier 2019 et dont les profils sont effectivement adéquats », a-t-il indiqué.  La date de dépôt des dossiers de la prochaine évaluation initialement fixée au vendredi 27 mars 2020 est reportée au vendredi 3 avril 2020.

 

Jockvien Tchobo

(Coll ext)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here