Construction de 35 marchés modernes :Anastasie Chodaton félicite l’Exécutif

0
2470
Présidente des femmes des marchés sous-tutelle de la Société de gestion des marchés autonomes (Sogema), Anastasie Chodaton, était l’invitée de l’émission « Grand format » de Canal3 le dimanche 2 février 2020. Au cours de son intervention, elle a abordé les nouveautés des 35 marchés régionaux et urbains dont la construction a été lancée il y a quelques jours.
Finies les tracasseries dans les centres commerciaux béninois. Les 35 marchés régionaux et urbains désormais en construction seront dotés de garderies et d’infirmeries. Il y aura désormais la séparation des activités. C’est l’essentiel à retenir des propos de Anastasie Chodaton, présidente des femmes des marchés sous-tutelle de la Sogema sur l’émission « Grand format » de Canal 3 Bénin. Selon elle, c’est un ouf de soulagement pour les usagers de ces lieux d’activités commerciales. Toutes les boutiques de ces nouveaux marchés seront ventilées ou climatisées. « Revenant sur les garderies, l’invitée d’Idrissou Boukari a laissé entendre que les bonnes dames, une fois qu’elles arrivent au marché, auront désormais là où déposer leurs enfants aux fins de mener leurs activités en toute quiétude. « La dotation des marchés des infirmeries permettra aux usagers d’avoir accès aux soins d’urgence », a ajouté Anastasie Chodaton. Egalement, elle a abordé les démarches entreprises par le président de la République, Patrice Talon, envers les femmes en ce qui concerne la réalisation de son projet de construction des marchés modernes au Bénin. « Le chef de l’Etat nous avait rencontrées le 3 mars 2018. Il nous a expliqué que rien ne peut se faire sans nous. Le projet doit être réalisé sur la base du consentement des usagers », a-t-elle déclaré. A ces rencontres, les femmes ont été informées de leur relogement avant le démarrage des travaux. Cela, en vue de leur permettre de continuer leurs activités génératrices de revenu pendant la construction des marchés. « Cela a été fait. Il faut noter que les commerçantes du marché d’Aïdjèdo ont déjà commencé par rejoindre le site de relogement qui leur a été aménagé en attendant la construction proprement dite », a-t-elle ajouté. Toutefois, va-t-elle préciser, seuls les vendeurs sur-place bénéficieront des boutiques pour cette première phase. « Après cela, le gouvernement verra ce qu’il faut faire pour les vendeurs ambulants», a conclu la présidente des femmes des marchés sous-tutelle de la Sogema.
Benjamin N. Douté (Stag)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here