Construction de l’aéroport de Glo-Djigbé:Les travaux démarrent en décembre

0
1064

L’un des projets phares du Pag, la construction de l’aéroport de Glo-Djigbé démarrera en décembre 2019.

Vieux de plus de 43 ans, le projet de construction de l’aéroport international de Glo-Djigbé débutera dans les tout prochaines semaines. Les études complémentaires de ce futur joyau étant presque achevées, les travaux démarrent en décembre prochain. Ils comprennent la réalisation d’une piste de (4250 m de longueur, 60 m de largeur), d’un terminal voyageurs d’une capacité de 1,6 million de passagers par an (900/heure de pointe), d’une aérogare fret pouvant traiter 12 000 tonnes par an, de voies de sortie rapides et de bretelles de raccordement. Il est également prévu une voie express de 40 km devant relier la plateforme aéroportuaire à la Route des pêches, avec, à hauteur de Cocotomey, un franchissement de la Rnie 1, corridor est-ouest reliant la frontière nigériane à la frontière togolaise via Porto-Novo, Cotonou et Ouidah. Pour la faisabilité du projet, une commission interministérielle a été mise en place avec pour charges le suivi des enquêtes foncières et immobilières réalisées par le consultant Ecoplan, ainsi que la validation du rapport d’enquêtes et du Plan d’actions de réinstallation et de règlement (Par) du domaine devant abriter l’aéroport. Cette commission a veillé à la mise en œuvre des opérations de dédommagement des personnes affectées par le projet. Les propriétaires terriens ayant rempli les formalités ont été dédommagés conformément aux lois et textes en vigueur. Prévu pour être érigé sur une superficie de 3028 hectares, l’aéroport international de Glo-Djigbé couvrira les Communes d’Abomey-Calavi, de Tori-Bossito et de Zè. Prévue pour être réalisée en mode « Conception & Construction », la construction du nouvel aéroport de classe internationale est confiée à la société China airport construction group corporation (Cacc). Mais compte tenu de la dimension du projet et des recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci), le gouvernement a eu recours à l’assistance technique des Aéroports de Paris ingénierie (Adpi) pour la réalisation de ce projet. A l’étape actuelle, les études préliminaires du chantier dont la livraison est prévue pour fin 2020 sont presque bouclées.

 

Odi I. Aïtchédji

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here