Construction de logements sociaux dans le Zou:Le préfet exhorte les propriétaires terriens à la collaboration

0
1162

L’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf) a sensibilisé, vendredi 20 septembre 2019, les propriétaires terriens d’Abomey et d’Agbangnizoun affectés par l’expropriation pour les travaux de construction des logements sociaux dans le Zou. Ladite séance s’est tenue à la préfecture d’Abomey en présence des autorités politico-administratives, des cadres du domaine foncier et de l’habitat,  des têtes couronnées ainsi que les propriétaires terriens.

Le projet de construction de logements sociaux dans le Zou évolue à grands pas. Les propriétaires terriens d’Abomey et d’Agbangnizoun ont été sensibilisés vendredi 20 septembre 2019 par l’Agence nationale du domaine et du foncier (Andf). A l’ouverture de la rencontre, le préfet du Zou, Firmin Aimé Kouton, a précisé l’objectif de la séance qui est d’échanger avec les propriétaires affectés pour qu’il n’y ait de contestation au démarrage des travaux. L’autorité préfectorale a invité les concernés à respecter les instructions de la commission chargée de l’expropriation des sites. Ainsi, dès que le gouvernement va décider le dédommagement des propriétaires affectés, ils seront pris en compte. Une délégation de la Direction générale de l’habitat et de la construction (Dghc) accompagnée de celle de la Commission chargée d’expropriation des sites pour le Pag a expliqué aux propriétaires terriens le travail engagé dans la réalisation de ce projet. Michel Orounla, représentant de la Dghc, a donné les caractéristiques des logements à construire. Il s’agit des logements de type F4 constitués de 03 chambres et un salon avec garage et toutes les commodités requises. La réalisation de ce projet aura un impact sur le développement de la Commune d’Abomey et ses environs. Quant aux propriétaires affectés, ils ont adhéré à la vision du chef de l’Etat pour la construction des logements sur le domaine. Mais, ils demandent aux autorités politico-administratives et au président de la République de bien vouloir les dédommager afin qu’ils puissent acquérir d’autres terres. Le représentant du président de la commission chargée de l’expropriation des sites du Pag, Djibril Moussa-Fils, a rassuré les propriétaires terriens qu’ensemble une solution sera trouvée en leur faveur. Les enquêtes commodo et incommodo ontété lancées par le préfet du Zou, Firmin Aimée Kouton, qui a invité les affectés à ne pas empêcher les travaux sur le site. Les enquêtes démarrent le lundi 23 septembre 2019 pour une durée de 30 jours.

 

Gaétan Nato (Corresp. Mono-Couffo)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here