Construction d’une centrale solaire de 25 mégawatts à Illoulofin:Le gouvernement remet le site au groupement d’entreprises

0
565

Un an après la mise en exploitation commerciale de la centrale thermique dual fuel 127 mégawatts de Maria-Gléta, le gouvernement entend construire une centrale solaire photovoltaïque à Illoulofin dans la commune de Pobè. La remise du site a été fait hier jeudi 19 novembre 2020 par le ministre de l’Energie, en présence du président de l’Assemblée nationale, des députés, de l’ambassadeur de France près le Bénin, de l’ambassadeur chef de délégation de l’Union européenne et du Directeur général de la Sbee.

25 mégawatts ! C’est la capacité totale de la centrale solaire photovoltaïque que le gouvernement du Nouveau départ a décidé de construire à Illoulofin dans la commune de Pobè. Cette infrastructure, la première du genre dans la sous-région ouest-africaine, est cofinancé par l’Union européenne, l’Agence française de développement et le Bénin pour un coût global de 40 milliards de francs Cfa. Elle sera érigée sur une superficie de 40 hectares d’un domaine de 96 hectares de la société béninoise d’énergie électrique. La durée contractuelle des travaux est de 15 mois. Cette centrale vise à diversifier les sources de production d’électricité du pays, à assurer un approvisionnement énergétique régulier, sécurisé et moins coûteux permettant de couvrir la consommation d’environ 180.000 personnes et contribue ainsi à un développement durable. Egalement, elle vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 23.000 tonnes équivalents Co2 par an sur une durée de 25 ans en lien avec les objectifs de l’accord de Paris. Pour le Chef de coopération de la délégation de l’Union européenne au Bénin, Ruben Alba Aguilera, cette cérémonie de remise de site est un premier pas dans la concrétisation de la centrale solaire Defissol à laquelle contribue l’Union européenne pour plus de 6,6 milliards de francs Cfa sous forme de don dans le cadre de son programme Prever. « Cette cérémonie va au-delà de la construction de la centrale solaire. C’est la preuve de l’engagement de toutes les parties prenantes à améliorer la disponibilité et l’accessibilité de l’énergie pour l’ensemble de la population béninoise avec une importance particulière accordée à la promotion des énergies renouvelables », a-t-il faire savoir. A sa suite, l’ambassadeur de la République de France près le Bénin s’est réjoui de la mise en œuvre du projet. A en croire Marc Vizy, il s’inscrit dans le cadre du programme d’actions du gouvernement et vise à assurer un approvisionnement énergétique régulier, sécurisé et moins coûteux, notamment en diversifiant les sources de production. De façon spécifique, a-t-il précisé, il viendra contribuer à renforcer l’autonomie énergétique du Bénin, baisser le coût de l’électricité pour les ménages, réduire les gaz à effet de serre et améliorer la pérennité financière de la Société béninoise d’énergie électrique. « Au Bénin, l’Afd fait de l’énergie un de ses principaux secteur d’intervention. L’Agence y consacre ainsi près de 115 milliards de francs Cfa à travers quatre projets qui doivent permettre l’accès à l’électricité de plus de 850.000 personnes et une amélioration du service de l’énergie pour des centaines de milliers d’autres », a-t-il informé.

 

Patrice Talon, l’homme des lumières

 

Bras opérationnel du chef de l’Etat dans le secteur de l’énergie, le ministre Dona Jean-Claude Houssou, s’est réjoui de la tenue de cette cérémonie. A son avis, il s’agit d’un nouveau pas historique qui vient d’être franchi par ce gouvernement de l’ère des lumières sous le leadership éclairé du président Patrice Talon. Avant de remettre le site au groupement d’entreprises en charge de l’exécution des travaux, il a insisté sur la qualité des travaux, le respect du délai, le respect de l’environnement et la prise en compte du contenu local. Par ailleurs, le Numéro 1 de l’énergie au Bénin s’est félicité des avancées notables notées dans le secteur de l’énergie depuis bientôt 5 ans. Ce secteur, a-t-il dit, connaît une nouvelle dynamique impulsée par le président Patrice Talon pour permettre à tous nos concitoyens de disposer des services électriques de qualité en quantité suffisante dans des conditions optimales de coût et de sécurité des approvisionnements. Selon lui, les changements qualitatifs constatés dans le secteur de l’énergie sont avant tout les premières retombées de la mise en œuvre de la vision du président de la République ; laquelle place l’énergie au cœur de la vie économique et sociale. « Qu’on le veuille ou non, Patrice Talon est l’homme des lumières. La lumière, c’est le progrès. C’est aussi le développement », a-t-il lancé.

 

Joël Samson Bossou

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here