Contrôle du réseau de distribution d’électricité:La Sbee se dote bientôt d’un « Dispatch center »

0
539

Avec l’appui financier du Millénium challenge account, la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) se dotera d’un Centre national de contrôle de son Réseau de distribution d’électricité. La construction de cet ouvrage a été lancée, le jeudi 29 novembre 2018 à Bénin Marina hôtel, par le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou.

La Société béninoise d’énergie électrique continue de moderniser ses équipements. C’est ce qui explique d’ailleurs la construction, très prochaine,d’un Centre national de contrôle de son Réseau de distribution d’électricité. Elément important d’un réseau électrique, ce projet inscrit au volet « distribution » du deuxième compact du Millénium challenge account, lui permettra de disposer d’un outil de distribution d’énergie électriquemoderne qui se traduira par la réduction des pertes techniques, la fiabilisation du système électrique, la souplesse de l’exploitation. Tout cela, en vue de l’amélioration de la qualité de service à la clientèle et l’augmentation du chiffre d’affaires de la société.



Pour le directeur général de la Sbee, Laurent Tossou, il s’agit d’une première au Bénin de voir sortir de terre un tel joyau dans le domaine de l’électricité. Au comble de la joie, il a promis son soutien indéfectible au constructeur « General electricgrid solution » qui a été retenu à l’issue d’un long processus d’appel à concurrence international pour le caractère novateur, évolutif et économique de la solution proposée.

Selon le coordonnateur national du Mca-Bénin, Gabriel Dégbégni, l’atelier y consacré marque le début de l’exécution du tout premier contrat de construction des infrastructures prévues dans le cadre de la mise en œuvre du deuxième programme du Bénin pour le Mca. Cela, après dix-huit mois consacrés à l’élaboration et à la validation des spécialisations techniques, au processus de passation de marchés, notamment le lancement de l’appel d’offres.



A cela s’ajoutent l’organisation de la conférence préalable au dépôt des soumissions, la réception et l’évaluation des offres, les négociations avec l’adjudicataire provisoire et la signature du contrat. « L’atelier de démarrage que nous organisons aujourd’hui n’est que la première étape encore bien lointaine vers l’objectif final qu’est la mise en service réussie du dispatching d’ici à quarante-deux (42) mois », a-t-il rassuré. Le représentantrésident du Millenium challenge corporation, pour sa part, a indiqué que ce projet est le plus gros contrat signé dans le cadre du Mca 2. « A partir du Centre de téléconduite construit à Akassato et le repli à Bohicon, la Sbee pourra contrôler et suivre en temps réel les postes source qui servent de points d’interconnexion entre le réseaux de transport et de distribution à travers le Bénin », a précisé Christopher Brougthon.

Un précieux outil de pilotage

Encore appelé « dispatch center », le Centre national de contrôle est, à en croire le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou, un précieux outil de pilotage et de gestion du réseau électrique. « Il permettra d’assurer efficacement le suivi, le contrôle et la collecte des données du réseau en temps réel, ce qui contribuera à garantir la continuité des services et l’amélioration de la productivité grâce à une réduction significative de la fréquence et de la durée des interruptions de fourniture d’énergie », a-t-il déclaré. A en croire le Numéro 1 de l’Energie au Bénin, sa réalisation traduit la volonté du gouvernement du président Patrice Talon d’aller beaucoup plus loin dans les améliorations déjà constatées au niveau du réseau électrique. « Sur la période 2015-2017, la durée annuelle de coupure est passée de 75 heures à 17,39 heures et le délai moyen d’intervention en cas de panne est passé de 10,6 heures à 2,3 heures. Dans le même temps, nous avons constaté un maillage du système électrique sur le territoire avec une augmentation significative de la longueur de notre réseau électrique à la fois en Bt et en Hta avec respectivement une croissance de près de 17% et 11% », a-t-il soutenu.

Joël Samson Bossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here