Convention annuelle de la Jama’at islamique Ahmadiyya 2018:4000 conférenciers ont prié pour la Nation

0
4274

La communauté islamique « Ahmadiyya » du Bénin a tenu sa convention annuelle du 21 au 23 décembre 2018. C’est le stade Omnisport de la ville d’Allada qui a abrité cette 30ème édition au cours de laquelle les participants ont prié pour la Nation.

« Religion au service de l’humanité ». C’est le thème autour duquel les membres de la Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin ont échangé au cours de ce rendez-vous annuel de prière et d’adoration. Plus de 3000 personnes venues de tous les départements du Bénin se sont données rendez-vous à Allada, pour sacrifier à cette tradition annuelle établie par le fondateur de la Communauté islamique Ahmadiyya, qui veut que les membres de sa communauté dans chaque pays se réunissent une fois par an pour rendre grâce à Dieu d’une part, pour la réforme spirituelle et surtout pour créer par la même occasion, l’amour de Dieu dans les cœurs à travers les enseignements qu’elles reçoivent d’autre part. Trois jours durant, les participants ont eu droit à plusieurs exposés présentés par d’éminentes personnalités membres de la Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin. Lors de la session d’ouverture de la conférence le vendredi 21 décembre, le  président de la communauté, Rana Farooq Ahmad, a entretenu les conférenciers sur le thème principal : « Religion au service de l’humanité ». Il a rappelé que : « Toutes les religions à leur origine ont été créées pour le service de l’humanité mais que les enseignements du St Coran et l’exemple du St Prophète Muhammad (Saw) nous guide sur la meilleure façon de servir l’humanité. Et cela passe par l’amour, le respect, la sympathie, la bienveillance et la générosité des uns envers les autres et surtout par le respect des droits des orphelins, des veuves, des pauvres et personnes vulnérables ».

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Il a ajouté que : « la Jama’at islamique Ahmadiyya, pour répondre à cette exigence, a mis en place plusieurs programmes d’assistance au profit des indigents. Le programme dénommé « Nusrat Jahan » par exemple, lancé en 1970 par le Khalifatul Massih III a permis de construire à ce jour 37 hôpitaux et cliniques médicaux en Afrique, 167 écoles secondaires et plus de 517 écoles primaires. Plusieurs autres écoles et hôpitaux sont construits dans le reste du monde pour servir l’humanité. Les ingénieurs, les architectes et les médecins ahmadis se sont réunis en association. Ils parcourent le monde entier pour apporter soins, abris et l’eau aux populations démunies ou celles qui sont dans le besoin. Il a conclu en soulignant que : « toutes ces actions ne sont possibles que par le système de khalifat, qui est une institution au service de l’humanité conformément à la promesse de Dieu à tous les musulmans d’un leadership spirituel sous la forme de khalifat, qui garantira continuellement à l’humanité tous les préalables d’une croissance sociale, morale et spirituelle ».

 

D’importantes communications présentées

 

Dans la matinée du 22 décembre 2018, deux communications ont été présentées. La 1ère portant sur « La religion face au défi du matérialisme » a été présentée par le missionnaire Ibrahim Aziz. La 2ème intitulée : « Lutte contre la pauvreté : solutions de l’Islam » a été assurée par le missionnaire Aliou Osséni. Les deux communicateurs ont relevé que les religions et l’Islam en particulier, regorgent des enseignements qui aideront à relever le défi du matérialisme qui gangrène la société d’aujourd’hui d’une part, et qui aidera à lutter contre la pauvreté d’autre part.

<script async src= »//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js »></script>
<ins class= »adsbygoogle »
style= »display:block; text-align:center; »
data-ad-layout= »in-article »
data-ad-format= »fluid »
data-ad-client= »ca-pub-4711733241009537″
data-ad-slot= »5661125067″></ins>
<script>
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
</script>

Dans la soirée de cette même journée du samedi, deux autres exposés tout aussi intéressants ont été présentés à l’auditoire. Il s’agit des exposés ayants pour thème, « Le système de khilafat : symbole de l’unité et de paix » et « La responsabilité de la jeunesse face aux personnes âgées » respectivement présentés par les missionnaires Anwar ul Haq et Adam Nassir.

La dernière journée a vu aussi passer deux présentations qui ont éclairé la lanterne des participants sur les thématiques ayant très à l’éducation des enfants et à l’amour du religieux par rapport à la patrie. Il s’agissait du « Rôle des parents dans l’éducation des enfants » présenté par le missionnaire Abladon Yahya et la « Responsabilité des religieux face à leur patrie » présenté par Radji Mohamed Chouhoud. Les conférenciers ont rappelé que « L’amour de son pays fait partie intégrante de la foi. Chacun devrait faire de son mieux pour poser des actes dans ce sens ».

Plusieurs invités de marque ont participé aux travaux de cette convention riche en enseignements et en prières. Les autorités politico-administratives de la Commune d’Allada, les têtes couronnées notamment le roi de Djougou, les rois de Manigri et de Kika, les imams et beaucoup d’autres adeptes de plusieurs autres confessions religieuses ont répondu favorablement à l’invitation de la Jama’at islamique Ahmadiyya du Benin.

L’ancien député Yacoubou Malèhossou qui a participé aux travaux s’est dit très heureux d’avoir pris part à cette rencontre qui renforce la foi et éduque le peuple. « La Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin a besoin de notre soutien, et nous n’allons pas le lui marchander », a-t-il indiqué.

Le président de la Jama’at islamique Ahmadiyya du Bénin, Rana Farooq Ahmad, lors de son discours de clôture a remercié tous les bénévoles qui ont travaillé pour le bon déroulement de la conférence. Il a remercié les personnalités politico-administratives qui ont répondu à l’invitation de la Jama’at islamique Ahmadiyya  avant d’appeler les conférenciers à prier pour le Bénin, le gouvernement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here