Coopération pour un enseignement supérieur de qualité au Bénin:Le Mesrs et l’Auf se donnent la main

0
3091

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesrs), et l’Agence universitaire de la francophonie ont signé un accord cadre pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur au Bénin. La cérémonie s’est déroulée le lundi 25 mars 2019 dans la salle de conférence du ministère.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesrs) et l’Agence universitaire de la francophonie (Auf) s’associent pour offrir un enseignement de qualité aux étudiants. Cette mission a été consacrée par la signature d’un accord-cadre entre les deux institutions le lundi 25 mars 2019. Ce partenariat permettra de moderniser la gouvernance universitaire et de renforcer l’assurance qualité à travers la mise en place de contrats de performance entre la tutelle et les universités et grandes écoles. En plus, il s’agira de renforcer les capacités des universités et grandes écoles dans le domaine du numérique éducatif avec la formation du corps enseignant en technologie éducatives et aux innovations pédagogiques. Selon Marie-Odile Attanasso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, c’est un événement heureux pour le sous-secteur de l’enseignement supérieur au Bénin. « Cet accord vient consolider les réformes engagées par le gouvernement pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement », a-t-elle déclaré. A son avis, c’est une occasion qui est donnée aux Universités béninoises de se mettre sur la marche optimale avec celles de la sous-région en matière de la qualité de l’enseignement. Quant à lui, Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’Agence universitaire de la francophonie, il a informé que l’accord est une formalisation de partage entre les deux parties. Cela va se concrétiser par le soutien à l’amélioration de l’employabilité, à l’entrepreneuriat et l’insertion professionnelle des diplômés avec le développement des modules de formations en lien avec les compétences alternances. Pour le recteur de l’Auf, un appui sera apporté à la recherche et à l’innovation à travers la structuration et la gouvernance  des écoles doctorales. Il faut noter que l’Agence universitaire de la francophonie (Auf) regroupe 909 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans 113 pays. Elle est l’opérateur pour l’enseignement supérieur et la recherche du Sommet de la francophonie.

 

2ème prix du jury et prix du public

 

Docteur Ismaïl Lawani a reçu, des mains du ministre Marie-Odile Attanasso et du recteur Jean-Paul de Gaudemar, le 2ème prix du jury et le prix du public. L’enseignant-chercheur est lauréat de l’édition 2018 du concours « Mon innovation en 120 secondes ». Il a développé « TiBo Trainer » un stimulateur d’apprentissage des sutures et nœuds chirurgicaux. Cette machine permet de s’entraîner avec des sutures et nœuds chirurgicaux avant de les réaliser sur les sujets vivants. Elle est constituée d’un socle en bois et de bandes de tissus d’où le nom « TiBo Trainer » pour dire tissus-bois. Ce concours « Mon innovation en 120 secondes » vise à primer les meilleures innovations pédagogiques en Afrique. Il vient en soutien à la recherche de talents, et contribue à promouvoir la culture de qualité et l’excellence en milieu universitaire. Il faut rappeler que le lauréat est enseignant-chercheur en viscérale et maître-assistant à la Faculté des sciences de la santé de Cotonou.

 

Donald Kévin

Gayet (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here