Cordon sanitaire dans l’Ouémé:Adjarra et Akpro-Missérété : entre fermeté et intransigeance 

0
1152
Le cordon sanitaire établi par le gouvernement pour éviter la propagation du Coronavirus est respecté à la lettre dans le département de l’Ouémé. A Adjarra tout comme à Akpro-Missérété, les Forces de sécurité et de défense sont intransigeantes sur le respect strict des mesures.
Il est impossible de quitter Avrankou pour Adjarra et vice-versa depuis le 30 mars 2020 à 00 heure. Le cordon sanitaire défini par le gouvernement pour limiter la propagation du Coronavirus est en place à hauteur de Ouanho. La barrière installée par les Forces de sécurité et de défense ne favorise guère le passage aussi bien des motocyclistes que des automobilistes, excepté les véhicules transportant des marchandises. Les policiers républicains et les militaires en faction veillent au grain pour ne pas braver la décision gouvernementale. « J’ai quitté Porto-Novo, je vais à Avrankou. J’ai vu la barrière avec les policiers qui m’ont intercepté. Ils m’ont demandé de me retourner », a raconté un usager qui a pris bonne note du message à lui passé. Personne n’arrive à surmonter la rigidité qui règne au niveau du cordon sanitaire. Même les véhicules officiels sans autorisation préfectorale sont interdits d’accès. Ils font demi-tour, car les Forces de sécurité et de défense ne cèdent à aucune pression. Un conducteur de camion transportant des marchandises jubile. « Le gouvernement a interdit aux camions de pénétrer le cordon sanitaire, mais comme j’ai ma carte sur ma voiture, ils m’ont laissé passer », a-t-il témoigné. Malgré la restriction de la circulation, les usagers appréhendent le bien-fondé de la mesure gouvernementale. « Dieu a envoyé le président Patrice Talon pour sauver les Béninois. Je l’apprécie beaucoup. Dieu va l’aider parce que s’il n’était pas là, on ne sait pas ce qui allait se passer », a confié un motocycliste rencontré sur l’axe. Du côté des autorités communales, elles veillent aussi au respect des mesures préventives. La mairie d’Adjarra a mis en place des dispositifs de lavage de mains au niveau de la mairie et des arrondissements. « Nous avons pris des dispositions sur le plan sécuritaire par rapport à cette inquiétude sanitaire. Nous avons mis en place des dispositifs de lavage de mains au niveau de la mairie et au niveau des arrondissements », a confié le maire d’Adjarra, Michel Honga. Dans la Commune d’Akpro-Missérété, le cordon sanitaire est aussi en place. Le même dispositif qu’à Adjarra y est érigé pour retourner les voyageurs qui proviennent de Sakété. Avec fermeté, les Forces de sécurité et de défense veillent aux dispositions entrant dans le cadre du cordon sanitaire.
Source : Ortb

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here