Covid-19 au Bénin:Les mesures d’accompagnement effectives

0
1384
POUR ILLUSTRER LE PAPIER : "CONTRE LE GRIPPE AVIAIRE, 12 MILLIONS DE MASQUES SE FABRIQUENT EN BRETAGNE" - Photo prise le 23 septembre 2005 de masques de type FFP2, la norme de l'Union européenne choisie par l'Etat français "en raison de ses capacités filtrantes" pour se protéger de la grippe aviaire et fabriqués à l'usine de l'entreprise Bacou-Dalloz, fabricant d'appareil de protection respiratoire implantée à Plaintel, près de Saint-Brieuc. L'usine va ainsi produire 12 millions de masques. Le masque blanc, qui couvre la bouche et le nez, est composé d'une couche de viscose, un matériau isolant chargé électrostatiquement, entre deux couches de tissus. A terme, l'Etat complétera son stock afin d'atteindre les 200 millions de masques d'ici mars ou avril 2006. Bacou-Dalloz devrait livrer 20% de cette commande, complétée par des entreprises étrangères. AFP PHOTO FRED DUFOUR (Photo by Fred DUFOUR / AFP)

Le gouvernement joint l’acte à la parole. Il rend effectif sa promesse d’accompagner les mesures fortes qu’il a annoncées lors du Conseil extraordinaire des ministres le mardi 17 mars 2020 pour triompher du Coronavirus.

Dans le cadre de la riposte contre le drame sanitaire lié au Covid-19, le Conseil des ministres, lors de sa session extraordinaire sur la pandémie du Coronavirus, a annoncé des mesures d’accompagnement des restrictions énumérées par le gouvernement pour prévenir la propagation de la pandémie au Bénin. La subvention des masques de protection s’inscrit dans cette dynamique. Autres mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la prévention du Covid-19, il y a la réquisition d’un certain nombre d’hôtels en vue de la mise en quarantaine systématique de tous les voyageurs venant au Bénin. Pour assurer sa politique d’accompagnement des mesures, l’Exécutif a mobilisé près de 10 milliards de FCfa. Cela, pour la prise en charge des actions d’extrême urgence dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. Ce montant est destiné à la construction d’infrastructures nécessaires à la prise en charge et au traitement des personnes infectées, à l’acquisition de divers équipements pour renforcer le plateau technique et de consommables médicaux, à la mise à disposition de bâtiments pour assurer l’isolement de personnes suspectées de porter les germes du Covid-19 le temps de la période d’observation, etc. L’effectivité de l’accompagnement des mesures permet une gestion plus durable et plus efficiente de la riposte aux épidémies et autres crises sanitaires.

 

Odi I. Aïtchédji

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here