Covid-19:La situation du Bénin devient préoccupante

0
973

Le chef de l’Etat, Patrice Talon, faisant référence à la crise sanitaire liée au Covid-19 au Bénin, a déclaré, le lundi 6 avril 2020 dans une publication sur sa page Facebook que « …la situation est grave ».  Ce message du numéro 1 des Béninois laisse penser que la propagation du virus a atteint désormais une proportion inquiétante.

C’est la deuxième fois en l’espace d’une semaine que le chef de l’Etat, Patrice Talon, proclame la gravité de la situation du Bénin face au Covid-19. La première étant son entretien sur le même sujet avec une journaliste de la télévision nationale le dimanche 29 mars 2020. En effet, cette deuxième sortie de Patrice Talon sur la gravité de la situation du Bénin réside dans le fait que les cas confirmés se multiplient de jour en jour. Le pays compte à la date du mardi 7 avril 2020, 26 cas confirmés dont 20 sont sous traitement, 5 cas guéris et 1 mort. Parmi les derniers cas recensés se retrouve une femme en communauté qui a été contaminée par son mari, de retour d’un pays ou sévit la pandémie. En dépit des mesures prises par l’équipe de gestion de la crise sanitaire dont l’une consiste à mettre en quarantaine tous les proches des personnes contrôlées positives, le risque que d’autres personnes de cette communauté soient infectées sans être prises en compte est grand. L’autre paramètre qui démontre que la situation est préoccupante est le cas de décès enregistré le dimanche dernier. En effet, la victime qui a rendu l’âme n’a pas été prise en charge sur le site de traitement du Covid-19. De retour d’un pays à risque, elle s’est orientée, après plusieurs jours, vers un centre de santé privé dont les responsables, au lieu de prendre les dispositions requises ont préféré maintenir la patiente dans leurs locaux pendant plusieurs jours avant sa mort. Difficile là aussi de dire le nombre de personnes déjà contaminées qui s’ignorent. A ces deux cas vient s’ajouter celui du Centre hospitalier universitaire de la mère et de l’enfant (Chu-Mel), notamment au niveau de la session maternité avec une sage-femme contrôlée positive au Covid-19.  Si l’on considère que le virus a eu déjà le temps d’infecter plusieurs personnes, alors bonjour les dégâts dans les maisons. En se référant à ces différents cas de contamination en communauté sans oublier l’émeute occasionnée le lundi 6 avril par des personnes mises en quarantaine dans un hôtel de Cotonou, il est aisé de constater que la crainte du chef de l’Etat est justifiée. D’où son appel «… au respect des mesures d’hygiène, les consignes officielles, la sensibilisation en vue de sauvegarder notre survie individuelle et collective ».

 

Marcus Koudjènoumè

 

La population de Parakou reçoit 5.000 masques

Dans le souci de protéger les populations de la 3ème ville à statut particulier et d’accompagner la grande offensive lancée par le gouvernement du président Patrice Talon contre le Coronavirus, le ministre Samou Seidou Adambi, le  député Rachidi Gbadamassi et le maire Charles Toko ont fait don de 5.000 masques aux femmes des marchés de la ville et aux conducteurs de taxi-moto. Le choix porté sur ces acteurs de ces deux secteurs d’activité vient, selon les autorités, du fait de leur forte exposition quotidienne au virus.  Une fois infectés, ils constitueront inéluctablement des vecteurs de transmission facile du virus à travers leurs métiers. Ce geste humanitaire vise alors à fermer les portes de la Commune de Parakou au Covid-19.

 

Benjamin N. Douté

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here