Création annoncée du parti « Les Démocrates »:Cacophonie au sein des présumés initiateurs

0
926

Il y a confusion au sein des présumés membres du parti d’opposition « Les Démocrates » dont les formalités de création seraient en cours. L’ancien président de la République, Nicéphore Soglo annoncé comme membre du Conseil supérieur dudit parti avec l’ex-chef de l’Etat, Yayi Boni, a démenti son implication dans le projet de création.

Le supposé parti d’opposition « Les Démocrates » annoncé par voie de presse il y a quelques jours ne serait qu’un ballon d’essai. C’est ce qu’il convient de retenir après les mises en garde de l’ancien président de la République, Nicéphore Soglo. Cité, au même titre que son successeur Yayi Boni, comme « sage » et en même temps membre du Conseil supérieur dudit parti, le premier chef de l’Etat béninois de l’ère du renouveau démocratique n’a pas tardé à sortir de sa réserve pour recadrer les présumés initiateurs. A travers un communiqué en date du 20 juillet 2020, celui qui est affectueusement appelé « Hercule » met les pieds dans les plats et désavoue les initiateurs du parti « Les Démocrates ». « Nicéphore Soglo s’insurge contre l’utilisation de son nom à des fins de marchandisation politique et met en garde les auteurs de ces manigances. Il les invites à mettre immédiatement fin à leur forfait », pouvait-t-on lire. Cette mise en garde vient confirmer que cette création annoncée est un projet mort-né. Tout porte à croire que les initiateurs n’ont fait qu’aligner des noms sans chercher au préalable à mener les démarches nécessaires devant leur permettre de recueillir l’avis favorable des personnes citées. Si « Pépé » Soglo a décliné l’appel de pied lancé par des opposants visiblement en panne d’inspiration, c’est sûr que les jours à venir leur réservent encore des surprises désagréables en termes de défection. Les préparatifs du « fameux » parti « Les Démocrates » étaient annoncés par voie de presse avec des noms cités alors qu’en réalité, la collecte des dossiers des membres fondateurs par Commune serait encore en cours. Avec cette bourde, le commun des Béninois comprend une fois encore que ceux qui se réclament de l’opposition, au lieu d’être dans du pragmatisme continuent par faire preuve d’amateurisme.

 

Marcus Koudjènoumè

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here