Criet:Toboula et ses coaccusés fixés lundi prochain

0
830

Initialement prévu pour le lundi 24 juin 2019, le délibéré qui doit permettre de situer Modeste Toboula et ses coaccusés dans l’affaire « bradage de domaines au quartier Fiyégnon (Cotonou) » sera plutôt effectif le lundi 3 juin 2019. Ainsi en a décidé la Criet. Personne ne sait encore ce que dira la Cour lundi, mais visiblement, c’est une bonne nouvelle pour les prévenus.

Cette décision de la Cour qui réduit de trois semaines le délai de départ est perçue comme un bon signe pour les prévenus, selon des personnes proches du secteur judiciaire. Elles confient qu’en de pareilles circonstances, il faut savoir que la Cour, après avoir analysé tous les contours du dossier en débat, a compris que les faits reprochés aux prévenus ne sont pas bien soutenus et qu’il serait inutile de les garder en détention pour un long moment. « Ce n’est rien d’extraordinaire. C’est un fait habituel », confie un Avocat ayant requis l’anonymat et qui rassure que vraisemblablement, des personnes détenues dans cette affaire pourraient recouvrer leurs libertés, lundi. Modeste Toboula, ex-préfet du Littoral, soupçonné dans une affaire de bradage de domaines à Fiyégnon, un quartier de Cotonou, a été a été interpelé le 18 février 2019 par la Bef, puis relâché le même jour. Il sera rappelé deux jours après par la Police puis présenté au Procureur spécial de la Criet. Le Conseil des ministres, « saisi des résultats d’une enquête qui a révélé qu’en dépit du décret n°2005-684 du 3 novembre 2005 portant classement de la zone à vocation touristique exclusive de la route des pêches, des spéculations de toutes sortes ont été conclues sur ce domaine de l’Etat, des années antérieures jusqu’en 2018 et 2019, en violation de la loi », a décidé de relever le mis en cause de ses fonctions le mercredi 20 février 2019, jour de son incarcération.

AT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here